Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Union > Le billet de bonne ou mauvaise humeur. > Galéjades, couillonnades ... > Polémiquettes , polémiquasses... > Tourtour avec un "T"... > A Bargemon c’est le "n", à Tourtour c’est le "T"...

A Bargemon c’est le "n", à Tourtour c’est le "T"...

 A Bargemon c’est le "n" , 

 et à Tourtour c’est le "T"...

Ce n’est pas totalement désagréable de s’apercevoir que quelques illuminés peuvent parfois partager avec vous certaines visions, tout autant qu’il n’est guère pénible de constater que Var-Matin peut aussi parfois se faire l’écho de certains faits que d’aucuns préfèrent qualifier de "cancanages" mais qui touchent pourtant les citoyens pour qui le mot valeur ne signifie pas simplement tarif ou coût financier !!..

Il ne viendra à l’esprit de pas grand monde de penser que les questions d’orthographe des noms de lieux sont plus importantes que la situation des Kurdes en Irak, plus fondamentales que la famine en Somalie ou prioritaires par rapport aux violences faites aux femmes… Certes ! Mais, n’est-il pas envisageable de pouvoir réfléchir et agir dans toutes les questions posées, celles qui touchent à notre planète, celles qui concernent notre continent, celles qui se posent au niveau national mais sans pour autant oublier celles qui tournent autour de notre village ?

Un bon exemple : A Bargemon, un retraité de l’Education Nationale (catégorie que notre poète local, Raymond, appelle « les glandeurs ») a mis le doigt sur une erreur orthographique pour le nom des habitants de sa commune…

Un article de Var-Matin du mardi 29 octobre ...( articleV. K.)

"Une faute morale"... Il se bat pour redonner le nom exact des habitants de ce village du Var (titre)

Les habitants de Bargemon sont orphelins de leur double consonne depuis 1976. Inacceptable pour certains.(sous-titre)

À Bargemon, les habitants s’appellent les "Bargemonais". Et sur ce point, phonétiquement, tout le monde est d’accord. Sauf que, pour Julien Rebuffel, Bargemonais de souche de 80 printemps, ancien professeur de français à la retraite, défenseur puriste des règles d’orthographe, les "Bargemonais" doivent retrouver le "n" qu’ils ont perdu depuis 1976. C’est une demande de rectification qu’il fait auprès de la municipalité.
Une "faute morale"
Plus qu’une erreur d’orthographe, la disparition du deuxième "n" du nom des habitants de Bargemon, est, pour Julien Rebuffel - qui se dit "lanceur d’alerte" -, "une faute morale".

Autour d’Yves Bacquet, maire de Bargemon, Julien Rebuffel ( droite) et Claude Delpui, premier adjoint. À droite, l’épitaphe de François Maurel, maire de Bargemon de 1871 à 1873. ( articleV. K.)

Et il s’explique, documents à l’appui, brandissant le manuel "ORTH", édition de 1980 : 

"La règle des noms qui se terminent en "on", veut que le "n" soit doublé pour les dérivés, sauf deux exceptions, "régional" et "national". Plus qu’une erreur d’orthographe, c’est une faute morale envers les générations futures, qui, elles aussi, ne pourront pas, par ignorance, respecter cette règle élémentaire ! Tout le monde est victime, il est temps de changer, je suis également d’accord pour en débattre ! "

Et le lanceur d’alerte d’ajouter : "Et à Toulon, qu’écrit-on ? "Toulonnais" ! Et à Menton ? "Mentonnais" ! Alors pourquoi Bargemon serait une exception ? "

_____T o u r t o u r avec un " T " ....._____

Commentaires du site "Tourtour, notre village" :

**..."Plus qu’une erreur d’orthographe..... "une faute morale" ! :
A Tourtour, le souci ne porte pas sur un « n » mais sur un « T »…Un commerçant du village (boutique aussi polyvalente que la salle en construction près de la bergerie) vend des tee-shirts autour de 45,00€ qui ont surtout la particularité de cumuler les fautes d’orthographe et le manque de respect du nom du village ! En 2017, « le petit français du Sud » avait été alerté sur le fait que son tricot intitulé «  on est pas bien à tourtour  » comportait deux belles fautes : le manque de négation, (le n’) et la minuscule pour le nom de la commune…Bien évidemment, il semblait difficile de faire tisser une nouvelle série corrigée…Par contre, on pouvait espérer que si un autre tee-shirt était ensuite en fabrication, il serait alors temps d’accorder une lettre majuscule pour le patronyme du village dans le ciel… Eh bien non !!... Les années suivantes, un autre tricot s’est retrouvé avec une phrase du type « ce soir j’ai apéro à tourtour » avec un petit « t » (la lettre pas la boisson !), et un autre « à tourtour on fête l’œuf »….Bèh voyons !...

On peut hésiter à qualifier cela comme une provocation, un foutage de gueule, ou bien un professionnalisme bien léger, à moins que le terme inconséquence soit le plus approprié… On se doute bien aussi que les collègues du golden boy dracénois vont le défendre et tenter de justifier les « couffes » répétitives en accusant le gros vieux Giraoù de discréditer le village, de nuire au commerce, de semer désordre et zizanie … Eh bien , tant pis…Quand on se glorifie de passer 15h par jour au boulot (le temps passé en terrasse avec les forces vives est inclus !.), on pourrait prendre quelques secondes pour vérifier (avant le tirage en série) les quelques mots imprimés sur des vêtements décrits comme de qualité supérieure, tissés dans des ateliers irréprochables !...Sauf que....

**..."brandissant le manuel "ORTH", édition de 1980 : ce manuel est la formule revisitée, actualisée, modernisée du célébrissime ancêtre qui a fait trembler des millions d’élèves, le fameux Bled ...

**..."retrouver le "n" qu’ils ont perdu depuis 1976" :
La suite de l’article nous explique que lors d’une fête du village, le comité d’organisation avait édité une brochure-programme qui comportait la faute (Bargemonais avec un seul "n"). Ensuite, sur la base de ce document, l’usage a perdu les deux "n"...Jusquà l’automne 2019... Donc 43 ans après !!... On peut espérer qu’à Tourtour, il ne faudra pas attendre 43 ans pour que le "petit français du Sud" se décide à corriger sa "faute morale" sur ses tee-shirts !!...

______Tourtour avec un " T "...._ Tourtour avec un " T "..._____

Répondre à cet article

Mis à jour le lundi 13 janvier 2020