Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01-1 Le mandat 2020-2026 : Fabien Brieugne > Les conseils municipaux > A Tourtour, altercation sévère et violente entre deux élus de la même liste... (...)

A Tourtour, altercation sévère et violente entre deux élus de la même liste... En parler ou se taire ...??

A Tourtour, altercation sévère et violente entre deux élus

à l’issue du conseil municipal... En parler ou se taire ...??.

C’est peut-être difficile à imaginer mais écrire des articles sur un site internet dédié à la vie d’un village haut-varois, figurez-vous c’est parfois un vrai cas de conscience ? Oulala, èh oui... Par exemple, à la sortie du conseil municipal du mardi 13 septembre, deux élus se sont écharpés violemment sur le perron de la mairie : que faut-il faire ? En parler ou se taire ?...
Il n’échappera à peu de tourtourains que -de mon côté- le ressenti aura une inclinaison sincère vers la négation de l’omerta...

En parler ...
En parler, c’est raconter les faits qui se sont produits sur l’esplanade de la mairie, mais en y rajoutant quelques infos apportées lors du conseil municipal. Précisons tout de suite que la séance du conseil s’est déroulée dans une ambiance studieuse, sur un rythme ressemblant plus à celui de l’escargot sur les genêts du Seignadou qu’à celui du marcassin qui fuit devant les cadèoùs de la battue dominicale... Séance avec une durée totale de 44 minutes qui correspond à la moyenne des conseils de l’équipe Brieugne (ce qui démontre l’efficacité du débat à moins que cela ne souligne plutôt la très ferme volonté d’en finir au plus vite !!)... A la fin du conseil, le maire clôt la séance et les élus et assistance sortent donc du château.
Je redescends vers le jardin public où se déroule une partie de boules et nous nous retrouvons dans cette ambiance festive qui caractérise notre pétanque locale... Ce moment de convivialité naturelle et franche est soudainement interrompu par les éclats de voix entre deux élus, sur l’esplanade de la mairie... Une sévère engueulade qui a perturbé le calme d’un début de soirée dans notre village dans le ciel...
Rendez-vous compte qu’il en a fallu du riffifi assourdissant pour que cet incident bruyant contraigne Jean-Charles à poser les boules !!.
Mais qui étaient donc les deux protagonistes de ce gros chambard devant la maison du peuple (même si plusieurs de nos élus actuels imaginent qu’il s’agit d’abord de leur propre château où ils croient pouvoir régner sur leurs trônes avec impunité totale, suffisance inattaquable et orgueil intouchable !!)...? Bèh oui, chers élus, atterissez sur la terre ferme des Moulières et de Camp-Fournier, ouvrez les yeux, tendez les oreilles et regardez bien... Prenez vite conscience que la Place des Ormeaux ce n’est pas la Galerie des Glaces et que le jardin public du village n’a pas été dessiné par Le Nôtre..! On n’est pas à Versailles, ici ! ( ça, vous le savez bien, vous avez coupé l’électricité pendant presque deux mois aux jeunes qui voulaient se détendre sur le boulodrome ou à certains boulistes qui n’ont pas pu jouer la finale de trois concours !!.Pffff...).

Revenons aux deux élus qui ont animé l’après-conseil...
Le plus âgé (doyen du conseil) défraie le chronique locale depuis des mois et alimente grassement les ressentiments de nombreux tourtourains de plus en plus rebutés par ses positions, par ses décisions ou ses contradictions. A côté de lui, sur le ring, un des plus jeunes du conseil, artisan spécialisé dans la terre cuite... Nous n’entendions pas le contenu de la discorde mais nous pouvions facilement mesurer le nombre de décibels qui résonnaient sous les marronniers de l’esplanade.

Le violent et tumultueux esclandre sur l’esplanade de la mairie s’est ensuite poursuivi sur les escaliers pour ensuite en arriver contre la fontaine. Là, les deux protagonistes chauds comme les braises du restau de Georges (à l’époque) se sont livrés à une confrontation verbale de haute tension, en se bravant à une trentaine de centimètres, face à face...(dans ce cas-là, on peut se permettre de dire tronche à tronche !...).

  ...

Heureusement le maire était là, et son courage légendaire tout autant que sa faculté à résoudre illico les problèmes urgents ont réussi à diminuer la tension entre les deux élus belliqueux...(exercice de lecture : reconnaître -dans cette phrase- le premier et le second degré..!)

L’un des deux élus -le plus jeune- s’est dirigé vers le Bar des Ormeaux pour retrouver un certain calme, pendant que l’autre est allé se réfugier à la Farigoulette.
Faut-il savoir la cause de cette algarade bien appuyée ? Sans doute le climat délétère qui règne dans l’équipe depuis des mois et des années... Certains ne peuvent plus ni s’encadrer ni s’écouter et encore moins s’accepter et se comprendre... Les deux clans sont formés, le maire ne sait pas encore où il va se positionner (c’est une règle de vie chez lui !), les conflits sont aussi nombreux que larvés et l’inquiétude se fait grande chez les tourtourains sur l’avenir de cette équipe tellement divisée...

En Provence, dans ces cas-là, on dit souvent "ça marque mal" ou bien aussi "ça la fout mal"... Eh oui, chers élus, votre équipe elle marque mal !! .. Que Saint-Denis vous aide à surmonter vos tourments, vos jalousies, vos ressentimments... Le plus vite possible, avant que la cocotte ne voit sa soupape exploser...


Un détail : le génie aux cagettes bleues ne manque jamais les occasions pour vitre trimballer son chevalet sur le lieu d’un événement plus ou moins important afin de croquer l’instant à l’aquarelle et vendre ensuite aux intéressés !!...Dès qu’un cortège se profile, il dessine les mariés et va vite présenter son croquis au papa des nôvis puisque ça paye mieux ! Pareil pour un groupe de 10 convives à la terrasse des Ormeaux ! Ou bien la petite Sandy qui serre son doudou dans sa poucette que la maman berce près des oliviers ! Mais également le gros caniche royal qui a fait sa crotte près de l’anciene boulangerie ! Il est toujours là l’exilé de Moustiers partout où il se passe la moindre petite anecdote mais l’autre soir il avait peut-être un souci ...(auquel cas, nous lui souhaitons de surmonter l’épreuve !...)
Et pourtant, là où s’est produite l’altercation c’est environ à 7,28m de la porte de sa galerie-habitation... Eh oui, par hasard il n’a pas sorti son chevalet...Pas très courageux le gonze : c’est la mairie, donc on ne dit rien, on ne croque rien, on se planque, pas de vagues, on joue la carte de l’omerta... Il est vrai que les deux protagonistes n’auraient peut-être pas voulu acheter le dessin qui ne les aurait honorés que modérément !


Se taire ...
Bien sûr, les attachés à la gamelle municipale, les tenants de l’omerta locale, les inquiets du tiroir-caisse préfèreront (et préfèreraient) que l’on n’ébruite pas du tout ce qui s’est passé entre les deux élus puisque cela pourrait nuire à l’activité économique du village... Eh bien tant pis, c’est fait...
Evidemment, pour entretenir l’énigme, je n’ai pas cité ad hominem les deux animateurs de la soirée du mardi durant l’article mais de nombreux tourtourains auront facilement compris qu’il s’agissait de Christian Gagliano et de Sébastien Ziegler...

Il reste donc à....

et ça devient urgentissime....

 

Répondre à cet article

Mis à jour le vendredi 18 novembre 2022