Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Patrimoine local > 13 . Patrimoine local : rénovation, restauration. > Patrimoine local . > Le petit voyage du patrimoine de Tourtour . > Le questionnaire de Brice pour la visite des alentours du village (...) > Tourtour : le questionnaire de Brice pour la visite des alentours du (...)

Tourtour : le questionnaire de Brice pour la visite des alentours du village .

 Tourtour : le questionnaire de Brice

 pour la visite des alentours du village .

Le Musée des Fossiles porte le nom de son créateur Victor Zanéboni et ce lieu est maintenant très connu des touristes et des visiteurs . Chaque été, un emploi saisonnier est rattaché à la surveillance et à l’animation du Musée des Fossiles et c’est Brice Delahoche qui en a la responsabilité depuis plusieurs années . Pour s’atteler à cette tâche pédagogique et culturelle, il fallait un passionné de paléontologie mais également attaché au patrimoine du village : avec Brice, le musée a trouvé tout ce qu’il lui fallait et chacun se réjouit de son implication dans le projet éducatif qu’il développe avec ferveur .

Brice ne se contente pas de transmettre ses compétences sur les fossiles, il tient également à valoriser le village de Tourtour et à offrir aux visiteurs la possibilité de faire un " petit tour du patrimoine " : un questionnaire pour la visite des alentours (Tour de Grimaud, ,pont "romain", abbaye de Florieye, la source du Rosaire, la Bastide des Moulières...) mais aussi un questionnaire (15 questions) pour la visite intra-muros de Tourtour .

Il a donc imaginé une sorte de rallye pédagogique où les touristes peuvent connaître le patrimoine local en se promenant tranquillement : un questionnaire est à prendre à L’Office de Tourisme et au Musée des Fossiles .

Voilà le résultat pour lequel nous félicitons et remercions de tout coeur notre cher Brice .

____________________Tourtour ________________________ 

Pour les marcheurs, les sportifs, les curieux et les passionnés, nous proposons un grand voyage dans la campagne et le patrimoine, empruntant les circuits pédestres balisés. De l’Antiquité au XVIIème siècle, le patrimoine est à votre portée.
 
Matériel à retirer à l’office de tourisme ou au musée des fossiles :
1 plan des circuits pédestres
1 questionnaire 
  • Matériel à emporter sur soi :
    Un crayon (il y a des feutres au musée des fossiles)
    Des chaussures de marche et un chapeau
    Un pique-nique et une réserve d’eau. 
Il y a deux possibilités pour suivre l’itinéraire : à pied ou en voiture :
 
A pied, le grand voyage est estimé à 4h de marche environ (à 3km/h), sans compter les temps d’arrêt sur les sites.
 
En voiture, c’est plus rapide, en comptant la marche (environ 30 minutes en tout), la voiture (environ 15 min en tout) et les arrêts sur les sites, le parcours prend 1h à 1h30.
 
Légende :
 
En gras : les directions à prendre, les lieux à découvrir, les points d’attraction sur la carte
En italique : des informations sur les différentes étapes du voyage
Enfin, soulignées, des petites questions à chaque étape. 
 
La tour de Grimaldi (ou tour de Grimaud)
A pied : À partir du lavoir (9), empruntez le circuits pédestres no 1 qui vous amènera à la Tour Grimaldi.
En voiture : Empruntez la déviation puis dirigez vous sur l’ancienne route d’Aups, faites 300m puis tournez à gauche. Pour accéder à la tour Grimaldi, il faudra se garer et marcher environ 5 minutes sur un sentier.

Construite entre la fin du 12ème et le début du 13ème siècle, la tour est implantée en face du château du Comte de Provence. Elle appartient d’abord à la famille Blacas, seigneur d’Aups. Uniquement composée d’un donjon résidentiel à caractère défensif, il n’y a eu aucune formation castrale autour de cette tour mais nous pouvons supposer qu’il existait aux alentours un ou plusieurs hameaux. Appartenant aux différents co-seigneurs de Tourtour, elle semble n’avoir jamais appartenu aux Grimaldi, famille princière de Monaco, malgré son nom.

 
Question : Combien de meurtrières possède la Tour de Grimaldi ?
 
Avant de continuer votre voyage, vous pouvez admirer le point de vue. Il est possible d’admirer tout l’ouest du département, le petit et grand Bessilon, le massif de la Ste Baume et la montagne Sainte Victoire. En contrebas, il y a la nouvelle route d’Aups, ainsi que la Bastide de la Baume, dernière résidence d’Annabel et Bernard Buffet. 
 
La bastide des Moulières et sa source
A pied : Rebroussez chemin jusqu’à l’ancienne route d’Aups, tournez à gauche, le sentier balisé n° 3 et continuez ce chemin. Marchez 5 min et prenez le sentier à droite à travers prés (toujours le sentier n° 3). Une centaine de mètres plus loin se trouvent les ruines de la bastide.
En voiture : Faites demi-tour et dirigez sur l’ancienne route d’Aups. Tournez à gauche, au stop faites 800m . Garez-vous de nouveau et empruntez le sentier pédestres balisés n° 3. La Bastide des Moulières est à environ 10 minutes de marche.
La bastide est un grand domaine foncier habité par un riche propriétaire (exerçant en ville : bourgeois, commerçant, notaires, avocats, négociants …). Érigé probablement sur d’anciennes occupations gallo-romaines, les bastides sont éloignées du village, le plus souvent à proximité d‘une source. La taille de la bastide (pouvant parfois se confondre avec un petit château) mesure le degré de richesse du propriétaire.
 
Chaque bastide possède en général :
- la maison du maitre avec 1 ou 2 étages accompagné d’une terrasse et d’un parc ombragé.
- une allée carrossable, aménagée d’arbres (ormeaux ou platanes par exemple), fermée par un grand portail.
- la maison du régisseur ou du métayer, plus petite
- un pigeonnier dans les combles ou dans une tour indépendante.
- des annexes : des bastidons (bâtiment en campagne composé d’une unique pièce pour les ouvriers agricoles), des bergeries, des écuries.
- certaines bastides possèdent même leur propre chapelle.
A Tourtour, il existe une quinzaine de bastides, privées pour la plupart. Celle des Moulières est en ruine mais sa source toujours abondante rejoint la cascade de Villecroze. Les ruines permettent néanmoins d’admirer l’architecture postmédiévale du lieu avec les deux murs porteurs de la maison de maître et ses dépendances.
 
Question : Quelle date, inscrite sur la pierre, est mentionnée sur la source des moulières ?
 
Avertissement : Il est possible de continuer le sentier balisé n° 3 pour arriver à la prochaine étape. Mais certains balisages ont disparu, les sentiers ne sont pas toujours faciles à suivre. En outre, s’il a plu, il y aura des ruisseaux et grosses flaques à traverser.
Ainsi, pour emprunter les circuits pédestres, il est préférable d’avoir avec soi la carte IGN de Salernes.
Il est donc conseillé de faire demi-tour et d’emprunter les sentiers goudronnés pour accéder à la prochaine étape.
  
 
La source et la chapelle du Saint Rosaire.
A pied : Faites demi tour et reprenez l’ancienne route d’Aups. Au croisement de la déviation, prenez à gauche et marchez une dizaine de minutes.
En voiture : Après avoir repris votre voiture, faites demi-tour sur l’ancienne route d’Aups. Au croisement de la déviation, tournez à gauche et parcourez 500 m. La chapelle St Rosaire est située sur le côté gauche de la déviation. Pour accéder à la source il faudra marcher une dizaine de mètres.
La source du saint Rosaire est la principale source du village qui alimente les fontaines, le lavoir et le moulin à huile. La voûte de la source, (construite en pierre sèche ?), date de 1779.
La chapelle St Rosaire a été construite au 17ème siècle, restaurée en 1963, elle aurait servi à la confrérie de Notre-Dame du Bon Secours. Ouverte certains jours pour le culte, l’intérieur est composé d’un autel et de la statue de la Vierge.
 
Question : Combien y’a-t-il d’étoiles en pierre représentés sur la façade de la chapelle Ste Rosaire ?
 
Avertissement : Après cette étape, le parcours oblige le voyageur à marcher environ 2 km puis de faire demi tour pour rejoindre Tourtour. Évaluez bien votre forme avant de continuer.
 
 
La voie romaine :
A pied : À partir de la chapelle St Rosaire, empruntez à pied la déviation, au panneau ( cédez le passage), tournez à
gauche et parcourez 300 m. A droite, après le chemin des lavandes, se trouve la voie "romaine" .
En voiture : Continuez de rouler sur la déviation, au cédez le passage, tournez à gauche et roulez 200 m puis tournez à droite
Cette voie est probablement celle qui conduisait de Fréjus à Riez, raccourci entre les voies Julia Augusta (notre actuelle N7) et Domitia (des Pyrénées aux Alpes par la vallée de la Durance). Plusieurs bornes milliaires ont été retrouvées à Vérignon dont une bien visible sur la Départementale, route d’Ampus.
 
Question : Quel arbre commun de notre région était symbole de gloire pour les romains ?
 
 
L’abbaye Sainte Marie de Florieye (ou Florieille)
 
A pied : Suivez la voie romaine jusqu’à une grande bâtisse abandaonnée sur la gauche, signalée par deux petites tours près de la route, c’est le site de l’abbaye de Florieye (environ 2,5km de marche),

En voiture : La voie romaine n’est pas goudronnée et selon la saison, des ornières sont à prévoir, surtout dans la descente du pont "romain". Il est conseillé de s’arrêter avant. La voie "romaine" mène directement à Flayosc.

Fondée par l’abbé Paulin et 12 moines venus de Mazan (Viviers) à la suite d’une donation des terres par le comte de Provence (Raimon Béranger IV) en 1136. C’est la première fondation cistercienne de Provence. Les terres arides, un climat rude et de nouvelles donations de terre ont conduit les moines à s’installer définitivement au Thoronet. Néanmoins, toujours occupée par des moines, ermites ou des colons, elle est vendue à la Révolution à des fermiers. Elle est actuellement encore propriété privée en ruines.
Parmi les ruines se trouvent :
- la chapelle Sainte-Marie ; l’abside date du XIIème siècle mais la nef a été restaurée plus tard.
- le couvent, agrandi et transformé comme exploitation agricole
- la bergerie, datant du XIIIème siècle, agrandie par des écuries et cochonniers au XVIIIème siècle.
- la bastide, construite après la révolution
- le pont roman traversant la Florieye et reliant le chemin de Tourtour à Flayosc.
 
Question : Quel bâtiment religieux trouve-t-on au sud de la bâtisse ?
  
A quelques dizaines de mètres sous l’abbaye de Florieye se trouve le pont roman (de style roman) appelé "romain" par les tourtourains.
 
A partir du pont roman, faites demi-tour sur la voie romaine et regagnez le village soit par la route empruntée à l’aller, soit en empruntant le sentier à gauche où un arbre est seul dans un champ, ce sentier rejoint le chemin du Gour et le chemin des Sausses qui vous ramèneront au village .

Vos commentaires

  • Le 1er novembre 2012 à 22:11 En réponse à : Questionnaire de Brice

    Voilà un article très intéressant et très utile , aux Tourtourains , aux touristes et aux voisins d’Ampus. Merci beaucoup

Répondre à cet article

Stats | 1 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017