Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Autour de Tourtour... > Aups . > La Maison de la Truffe d’Aups et du Verdon .

La Maison de la Truffe d’Aups et du Verdon .

 La Maison de la Truffe d’Aups et du Verdon .

 

La Maison de la Truffe va bientôt ouvrir ses portes aux visiteurs et aux touristes mais également aux "habitants du coin" qui sont inbtéressés par ce champignon célèbre dans notre territoire .

La commune d’Aups est considérée comme la capitale haut-varoise de la truffe et il est donc bien nlégitime qu’une maison-musée-boutique soit installée dans ses murs .

Malgré tout, cette implantation n’a pas été de tout repos et les bonnes volontés ont eu du mal à se faire entendre par les autorités autres que locales : néanmoins, avec passion et pugnacité, la Maison de la Truffe a fini par trouver les financements pour mener à bien ce projet touristico-culturel. Il est vrai qu’en période de crise budgétaire, les ministères concernés (agriculture, culture ) mais également le Conseil Général, le Conseil Régional ont quelques réserves avant de mettre la main au porte-monnaie : le projet a donc connu de nombreux rebondissements, des retards, des renvois, des corrections avant d’adopter sa configuration définitive .

 

Deux articles de Var-Matin peuvent nous éclairer sur ces pérégrinations dans l’aventure ...Un article de 2008 (qui prévoyait l’inauguration début 2009) et un autre de l’automne 2012 :

Maison de la truffe d’Aups : le projet prend forme .

www.varmatin.com/article/societe/maison-de-la-truffe-daups-le-projet-prend-forme.57409.html

Publié le lundi 11 février 2008 (signé Carola Czernecki).

Aups rêve depuis des lustres à un musée de la truffe qui rehausserait le prestige de la capitale du diamant noir. Depuis trente ans des pistes ont été ouvertes, des projets esquissés, des promesses faites, mais rien n’a jusqu’ici abouti.

À « Z’aou  » (1) « c’est particulier » explique Philippe de Santis vice-président des trufficulteurs varois. Cependant, malgré ces années d’atermoiements, de paroles « données puis oubliées », il croit au prochain aménagement de la « Maison de la truffe » qui devrait ouvrir ses portes au cours du premier trimestre 2009 au rez-de-chaussé de l’ancien l’hospice situé sur la place de la mairie.

Le maire (en février 2008), Pierre Rollandy, devant l’édifice qui va abriter la future Maison de la truffe.(Carola Czernecki).

Un triple partenariat :

Une certitude qui s’appuie sur les multiples rencontres et les accords signés entre le Parc naturel du Verdon, la mairie et le syndicat des trufficulteurs. « L’étude effectuée en 2006, le choix d’un architecte, Frédéric Pasqualini, et les avants projets nous incitent à envisager l’avenir avec beaucoup d’optimisme » assure le vice-président des trufficulteurs. Le maire, Pierre Rollandy, et son adjointe aux affaires sociales Colette Gaudé sont tout aussi convaincus « Après l’accord de l’architecte des bâtiments de France puisque l’immeuble jouxte la collégiale, un immeuble classé, les travaux vont démarrer le plus tôt possible. Ils consisteront à la remise en état des deux étages placés au-dessus du futur musée qui sera aménagé au rez-de-chaussée. Il faudra trouver 2 millions d’euros pour mener le projet à terme. Nous allons solliciter le conseil régional, le conseil général et les ministères concernés afin de recueillir des fonds. » explique Colette Gaudé cheville ouvrière de l’opération qui précise : « Le mois prochain ce sont les élections municipales. Il conviendra d’attendre leurs résultats pour se prononcer définitivement sur le futur de la Maison de la truffe. »

(ci-dessous, une photo des animations lors de la fête de la truffe à Aups).

1. C’est le nom en provençal du village placé aux portes du lac de Sainte-Croix. 

Le deuxième article de Var-Matin  :

La maison de la truffe à Aups est désormais une réalité :

Publié le jeudi 18 octobre 2012 :

www.varmatin.com/draguignan/la-maison-de-la-truffe-a-aups-est-desormais-une-realite.1011758.html 

 

L’Arlésienne municipale n’est plus. Passée du statut de projet (elle le fut durant près de quinze ans !) à quatre murs bien réels, la maison de la truffe est prête à accueillir un public d’amateurs et de curieux.

Les travaux terminés depuis quelques semaines -à savoir la réhabilitation de l’ancien hospice Saint-Jacques pour laquelle le conseil général du Var a versé 326 600 euros et la Région 150 000 pour un coût global de 2,7 millions d’euros -l’écrin de la petite noire ouvrira officiellement ses portes au printemps 2013. Salle de conférences, coopérative, musée, écomusée, la truffe se dévoilera dans tout ses états. (fin de l’article).

__________Maison de la Truffe _____________

Aups est la capitale de la truffe du haut-Var mais de nombreuses communes sont concernées par les "Routes de la Truffe" :

cartetruffe.1227800808.jpg

La Maison de la Truffe est située à côté de l’église d’Aups et elle est mitoyenne (colocataire) avec l’Office de Tourisme .

  (la façade côté place).

Vous pouuvez aller sur le site internet de la Maison de la Truffe en cliquant sur le lien suivant :

www.ca83.fr/bddnews/illustration/Presentation_maison_de_la_truffe.pdf

Cette structure consacrée à la truffe s’est dotée dune charte de qualité et un protocole de fonctionnement .

Des engagements clairs :

Approvisionnement en truffes assuré par les membres du syndicat des trufficulteurs varois.
Gestion par le syndicat du calendrier d’approvisionnement, de la centralisation (nettoyage, pesée et comptabilité correspondante) atelier artisanal prestataire et facturée au trufficulteur déposant
Commercialisation du produit transformé pour le compte du trufficulteur en espace boutique de la Maison de la Truffe assurée en « dépôt-vente » .
Le choix d’un catalogue de produits restreint et qualitatif.
Positionnement du comité sur la transformation d’une première gamme de produits restreinte (
Verrines de truffes entières/Brisures/Jus de truffes) afin de respecter la qualité initiale de la matière première . 
La garantie d’un approvisionnement local en truffes. (autrement dit les truffe’s ne viendront pas de Chine !!...)
Engagement du comité sur un approvisionnement issu exclusivement de la récolte des membres du syndicat des trufficulteurs varoisLe choix de la qualité et de la traçabilité.
Engagement du syndicat à réaliser les contrôles « qualité » des truffes collectées et la mise en oeuvre d’un dispositif de traçabilité.(pour les lasagnes à la tuber mélanosporum, contrôles fréquents !...).
Une démarche de valorisation de l’artisanat local.

 Une future visite à cette Maison de la Truffe sera bienvenue ...

 

Vos commentaires

  • Le 10 mars 2013 à 21:24 En réponse à : La maison de la rabasse

    Article fort intéressant. Savez-vous que la maison de la truffe a failli être implantée à Ampus. Roman digne de Beauvezet.. Opposition etc... Dommage. C’est un projet des années 80 qui a complètement capoté

Répondre à cet article

Stats | 8 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017