Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 20 . Le député de la 8ème circonscription ( Haut-Var et la Dracénie ) et les (...) > Les candidats pour la 8ème circonscription du Var en 2012 . > Résultats et sondages . > Les résultats sur la 8ème circonscription . > Les résultats et commentaires du 1er tour de la législative du 10 juin 2012 (...)

Les résultats et commentaires du 1er tour de la législative du 10 juin 2012 .

 

 8ème circonscription du Var :


 Les résultats et commentaires du 1er tour


 de la législative du 10 juin 2012 .

 

La 8ème circonscription du Var a une particularité, elle est toute nouvelle et c’est donc la première fois qu’un député sera élu sur ce territoire de la Dracénie et du Haut-Var . Pour le 1er tour du 10 juin 2012, 14 candidats se sont présentés .

Ci-dessous, un article de Var-Matin qui donne les résultats bruts : ensuite, commentaires du journal local, une vidéo du débat entre les 3 qualifiés pour le second tour et enfin, des commentaires de notre site sur la situation électorale après le premier tour .

 1er tour - 10 juin 2012 :

 Nombre% inscrits
Inscrits99861100,00%
Abstention3978639,84%
Votants6007560,16%


 Nombre% votants
Blancs Nuls7151,19%
Exprimés5936098,81%
CandidatsNuanceVoix% exprimésÉlu/battu
Mme Geneviève BLANCFN1381323,27ballottage
Mme Joëlle MECAGNIFG27894,70battu
M. Joël VIRRIATECO5130,86battu
Mme Fiorella CHAUDESSOLLEEXG2490,42battu
M. Robert GARCIAAUT20,00battu
Mme Léna SZTRUSMANEXG1100,19battu
M. Pierre JUGYAUT20893,52battu
M. Max PISELLIDVD31945,38battu
M. Marc-Henri FIASCHIDVD1770,30battu
M. Olivier AUDIBERT-TROINUMP1825730,76ballottage
M. Thierry GABETPRV5680,96battu
M. Bernard CLAPSOC +
EELV
1658327,94ballottage
M. Alain VIGIERDVD3600,61battu
Mme Maryse RÉTALIECO6561,11battu

Législatives 8e : Olivier Audibert-Troin triomphe, Bernard Clap en embuscade, Geneviève Blanc en arbitre : 

Publié le mardi 12 juin 2012 dans Var-Matin : vous pouvez aller consulter cet article de Var-Matin en allant sur le lien suivant :
www.varmatin.com/legislatives-2012/legislatives-8e-audibert-triomphe-clap-en-embuscade-blanc-en-arbitre.887407.html

" Laminé sur ses terres, Max Piselli est confronté à un présent douloureux et un avenir épineux. Appellera-t-il à voter pour son 1er adjoint, premier pas vers une (hypothétique ?) réconciliation ?

Max Piselli, laminé sur ses terres dracénoises avec 9,70 %. Son suppléant, François Cavallier, devancé par le Front national dans sa commune de Callian... Voilà qui a sonné comme un véritable coup de tonnerre, suscitant un étonnement non feint dans les rangs de son principal opposant et premier adjoint, Olivier-Audibert-Troin (UMP), signant presque quatre fois plus de suffrages avec 34,66 %.

En regard du premier tour des présidentielles, le PS et Bernard Clap améliorent très sensiblement leur score avec 26,13 % (contre 20,97 % aux présidentielles), en siphonnant une large partie des suffrages du Front de gauche (2,74 % contre 9,02 % à Mélenchon). Signe d’un vote utile.
Pour sa part, le Front national accuse un net recul avec 20,27 % alors qu’il avait créé la surprise en affichant 26,56 % sur le nom de M. Le Pen.

Prudence de mise :
Dimanche soir, depuis sa permanence où il avait choisi de suivre la soirée électorale, sans doute par souci d’apaisement, Olivier Audibert-Troin affichait le ton de la mesure. De la prudence face à un second tour serré en perspective. Les résultats ne cachaient pourtant pas une victoire en forme de plébiscite. De fait, le candidat UMP s’est arrogé 22 des 25 bureaux de vote dracénois, laissant les trois derniers à son adversaire socialiste (Office de tourisme ; Jean-Jaurès 1 et Général-Ferrié). Dans sa ville, Max Piselli n’arrive qu’en 4e position derrière le trio qualifié au second tour...

Des causes, des effets :
Ce désaveu, trop lourd pour beaucoup, est sans doute la conjonction de plusieurs facteurs. La discipline de parti qui a prévalu sur l’image du candidat dissident, exclu temporairement de l’UMP. Le coup de poker osé de se présenter alors que son premier adjoint avait clamé depuis longtemps sa candidature et commencé à faire campagne sous la bannière de l’UMP. Clamer sa légitimité n’aura pas suffi à Max Piselli. La stratégie qui s’était avérée payante lors des municipales en 2001 (Max Piselli, dissident, l’avait emporté sur Audibert-Troin, investi par le RPR de l’époque), qui n’a cette fois pas séduit les Dracénois.

Le fait d’avoir mésestimé le fort ancrage local de son opposant, notamment au sein des 16 communes de la CAD et dans la grande Dracénie où il a toujours prôné le libre arbitre des communes de se joindre ou non à l’agglo. Des erreurs de campagne, aussi, telle que l’édition d’un « album de campagne » où figuraient la plupart de ses opposants et notamment les élus soutenant Olivier Audibert-Troin....

Et maintenant ?
Ce qui peut s’analyser comme une défaite personnelle ne manque pas de poser la question du présent et de l’avenir. De la posture à adopter vis-à-vis de son premier adjoint, plus populaire que lui si l’on en réfère à la froideur des chiffres. Appellera-t-il à voter pour lui ?
Des élections municipales de 2014, aussi, avec le risque que constituerait une candidature isolée, face à un ami de 20 ans qui vient de signer son émancipation politique.

On n’a donc pas fini de se perdre en conjectures avec cette nouvelle donne propre à bouleverser le Landerneau politique local. Ne fût-ce que par les inimitiés qui se sont faites jour(s) entre partisans des deux camps.
Alors, dans cette espèce de maelström, Bernard Clap pourrait tirer son épingle du jeu. Et, comme il le disait récemment, l’emporter pour rendre service à ses deux adversaires.".. (fin de l’article de Var-Matin) .

_____________________________________________________________

Une vidéo visible sur un débat télévisé organisé par FR3 avec les 3 candidats qualifiés pour le second tour : emploi, logement, tourisme, environnement ... Vous pouvez consulter ce débat en allant sur le lien suivant :
www.dailymotion.com/​video/​xrhob9_legislatives-2-debats-4e​me-circo-des-alpes-maritimes-e​t-8eme-circo-du-var_tv

______________________________________________________________

Commentaires du site "tourtour, notre village" (Ndlr) : (à propos de l’article de Var-Matin) .

** " Max Piselli est confronté à un présent douloureux et un avenir épineux." : C’est la principale information qui ressort des résultats (après bien sûr, la qualification des 3 candidats en ballotage pour le second tour : Max Piselli (et son suppléant Alain Cavallier) n’obtiennent que 5,38% des voix et ce score peut effectivement être considéré comme un vrai camouflet infligé - en priorité - au maire de Draguignan . Durant plusieurs mois, les deux "amis" qui siègent côte à côte au conseil municipal de la cité du Dragon se sont distribués des mauvais points, se sont asticotés devant des militants quelque peu abasourdis, interloqués souvent et parfois totalement sidérés ... Dans les rangs de l’UMP 83, cette campagne électorale ne laissera pas que de bons souvenirs et il faut leur souhaiter de retrouver rapidement une sérénité pour les prochaines échéances ...(cela dit, ce sont leurs affaires !!).

** " l’image du candidat dissident, exclu temporairement de l’UMP."  : saura t-on un jour prochain (et même lointain !) quelles ont été les raisons principales de la candidature de Max Piselli ? Pourquoi a t-il choisi la dissidence et la confrontation avec son premier adjoint ? Pourquoi a t-il voulu braver auusi fort les instances départementales de l’UMP du Var ? A t-il été manipulé pour agir de la sorte et par qui ? Toujours est-il que sa démarche s’est révélée vraiment catastrophique et que les électeurs ne l’ont absolument pas compris, pas soutenu, pas suivi ... Le directeur de la campagne du candidat, le responsable de la communication, les membres de l’équipe électorale n’ont guère de raisons d’être fiers de leur objectif et il faut s’attendre à quelques réunions houleuses au moment du bilan de ces six mois de bataille électorale ... Matériellement parlant, le seul point " positif " c’est que la paire Piselli-Cavallier a juste dépassé les 5% , seuil impératif pour le remboursement des frais de campagne ... C’est ça en moins qui va peser sur les épaules du patriarche dracénois qui, même si elles en ont vu d’autres, ont déjà un bien gros fardeau à porter ... voix d’extrème

** " Bernard

Clap pourrait tirer son épingle du jeu. " : Le second tour sera donc une triangulaire PS-FN-UMP comme dans 65 circonscriptions en France et le scrutin sur la 8ème circonscription s’avère un des plus serrés : en effet, les scores obtenus par les deux premiers candidats ne sont distancés que par moins de 3% (de 27,94 à 30,76) . Si l’on regarde le " réservoir " de voix du candidat Bernard Clap (en particulier le Front de Gauche, les 2 candidats écologistes et une partie des voix d’extrème-gauche on peut supposer presque 8% supplémentaires ... Si le candidat Pierre Jugy lançait un appel de désistement, le duel avec Mr Audibert-Troin risquerait d’être remporté par la gauche ...

 

** Autre surprise, le score de Pierre Jugy  : Le dépouillement général a provoqué, après celui de Max Piselli, un autre séisme , le coup de tonnerre de l’effondrement total du candidat Pierre Jugy qui n’arrive qu’à un score de 3,52 % : la campagne de Pierre Jugy s’est déroulée sur plus de sept mois (il a été le premier à se déclarer candidat !) et personne dans l’équipe électorale Jugy ne pouvait prévoir une telle catastrophe chiffrée ... Là aussi, saura t-on jamais ce qui a poussé Mr Jugy à se lancer dans une bataille électorale vers la députation ? S’est-il laissé entraîné par un directeur de campagne(Thierry Coste) trop sûr de lui et de ses "appuis et soutiens" ? Etait-il candidat pour favoriser l’émiettement des voix afin de favoriser l’un des candidats de droite ? Etait-ce simplement un caprice d’enfant gâté dont l’ambition était aussi grande que son narcissisme quasi maladif ? ... Pour essayer de répondre à ces hypothèses, un autre article sera consacré ces jours-ci aux résultats locaux sur Tourtour et sur l’analyse de la campagne électorale de Pierre Jugy ...

_____________________________________________________________

 

Vos commentaires

  • Le 14 juin 2012 à 17:31 En réponse à : Toujours la 8°...

    Hélas Clap ne bénéficiera pas des voix de Jugy qui s’est déclaré pour OAT.Ce serait miracle que la 8° passe à gauche dimanche !

  • Le 14 juin 2012 à 20:48, par Gilbert Giraud En réponse à : démenti ...

    Sur Facebook, l’équipe de Bernard Clap a démenti et déclare que Pierre Jugy ne soutient pas OAT ... On va voir ! En tout cas, Piselli ne donne pas de consigne !....On va voir !

Répondre à cet article