Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > La Boule Tourtouraine . > Organisation des concours et calendrier par saisons > Tourtour n’a pas eu beaucoup de boules en 2012 !!....

Tourtour n’a pas eu beaucoup de boules en 2012 !!....

Tourtour n’a pas eu beaucoup de boules en 2012 !!...

 

 

Le titre "Tourtour n’a pas eu beaucoup de boules en 2012" est légèrement différent de "Tourtour n’a pas eu les boules en 2012" car la deuxième affirmation semblerait beaucoup moins souvent prononcée et pourtant, bien plus véridique ... Effectivement Tourtour "a eu les boules" pour diverses raisons et une prochaine réunion entre la municipalité, l’Office de Tourisme, les commerçants, les associations devra établir un bilan comptable mais surtout un bilan des activités et du tournant équivoque que prend le village depuis maintenant quelques années . Sans vouloir empietter sur les prérogatives de ces décideurs institutionnels (Mairie, OT, commerçants), on peut espérer que les futures discussions sur le PLU puissent aborder rapidement la question-clé " comment voyons-nous l’avenir de Tourtour et comment allons-nous y arriver ?"...

La première affirmation "Tourtour n’a pas eu beaucoup de boules en 2012" s’adresse plutôt à la saison bouliste qui a vraiment été quasi invisible cette année 2012 . Un seul concours de boules le lundi de la fête d’été pour respecter la tradition villageoise mais l’organisation légèrement improvisée a provoqué un concours caricatural où 3 triplettes raccolées en urgence ont joué 2 heures et ne sont plus venues jouer l’après-midi ...Passons, passons !...

En tout cas, aucun autre concours ne s’est déroulé sur les terrains du boulodrome Buffet (on va l’appeler comme ça pour faire plaisir à Alain Vagh et à son association des "Amis de Bernard Buffet"....

De nombreuses fois cet été on m’a demandé : " alors Gilbert, les boules cette année, tu ne t’en occupes pas ?" et chaque fois, inlassablement, j’expliquais les raisons de mon retrait des concours ... Comme je sais depuis longtemps que les paroles s’envolent mais que les écrits restent, je me permets de vous inviter à retrouver un article paru l’an dernier qui pourra donc rafraîchir la mémoire de quelques cerveaux qui souffrent parfois d’amnésie, surtout quand ça les arrange... Un petit retour en arrière ... (visible aussi en cliquant sur le lien suivant :tourtour.village.free.fr/ecrire/ (article 917).(quelques petits commentaires ont été rajoutés pour faciliter la compréhension !...).

"La Boule de Tourtour change de tête ..." (23 août 2011).

Pour la saison 2012, la Boule Tourtouraine va changer de structure et de nombreux boulistes réclamaient ce changement (sic !) ... Il est vrai que le précédent organisateur n’assurait que l’essentiel et il était donc nécessaire de trouver une issue favorable dans les meilleurs délais . (au bout de plus de 10 ans d’animation bouliste, il est normal que la place soit rendue à d’autres et que la responsabilité en soit confiée à des plus jeunes !!...)

Le bureau de l’association devra donc être renouvelé : le président sortant, Bélazreg Benhamou ( notre ami Béla) devra dire bientôt s’il se représente mais, d’ores et déjà, le nouveau pilier sera son frère Daniel (notre ami Tchélou) qui s’est déclaré candidat avec le soutien très rapidement affiché de l’artilleur de Solliès-Pont et son épouse ( nos amis Nathalie et Jean-Louis) mais également l’appui du Bar des Ormeaux (avec nos deux amies Annie et Karine )..

Ce nouveau staff devra tenir compte des erreurs commises afin de proposer des activités boulistes de qualité que notre village mérite : fini le temps du petit concours du samedi soir où rien ne se passait, où les traditions n’étaient plus respectées, où l’on privilégiait la notion de rencontre festive et conviviale à la compétition rémunérée ... Notre époque réclame du changement, du renouveau, du révolutionnaire mais surtout du productif et l’association bouliste devra s’aligner sur ces valeurs fondamentales de rendement et de retour sur investissement plutôt que sur le critère de partage d’émotions ... (autrement dit, les concours de boules étaient organisés à la bonne franquette, avec simplicité, convivialité , sans rechercher autre chose que des bons moments d’échanges avec les boules à la main ! D’aucuns veulent "faire venir" des boulistes d’ailleurs, libre à eux !!...).

Des contacts ont déjà été pris et notre ami Olivier Révelli (adjoint au maire) a commencé à conseiller Tchélou pour lui permettre d’avoir les meilleures entrées dans les arcanes municipales et obtenir ainsi des subventions que la Boule Tourtouraine ne touchait plus depuis deux ans ...

Ah bon ?? me direz-vous !... Mais pourquoi donc ?? Les associations tourtouraines sont bien dotées, paraît-il ! Pourquoi une telle exclusion de la liste des bénéficiaires pour l’association des pétanqueurs ? Curieux, non ? ...
Pas tant que ça quand on se penche un peu plus sur le cochonnet !... Prenons deux exemples précis afin de bien cerner les différences : si l’on demande à la Rapugue (3ème âge) et aux Béluguo (danses et couture) de nous montrer leurs budgets respectifs et leurs bilans financiers complets depuis ne serait-ce que deux ans, on va se faire pipi dessus devant une telle absence de clarté et de transparence... Ouh la la, attention, ne vous méprenez pas (et surtout les membres de ces deux associations ) : ce que je veux essayer d’expliquer n’a rien à voir avec une quelconque accusation de malversations ou de détournements, bien au contraire... ! Ces militantes bénévoles mènent leur barque à leur vitesse et dans la direction qu’elles choisissent, tant mieux, rien à redire . Par contre, ce qui mérite d’être souligné c’est la différence de traitement qui leur est réservé par rapport à la Boule Tourtouraine : en effet, le bilan financier de la Rapugue notera des lignes spécifiques sans précisions inutiles . Par exemple, vente de produits "4x3y7z" € et personne n’ira plus loin (et tant mieux, c’est logique). Néanmoins la somme totale regroupe le vente de ci, de ça et Mme Coste ne fait pas de distinguo. Par contre pour les boules, notre chère première adjointe (miss Nombril 1974) réclame une trésorerie où doivent apparaître les reçus des sommes perçues par les gagnants .... Un article a déjà relaté cette énorme couillonnade mais il est n’est pas saugrenu d’y revenir encore une fois : pour ceux qui ont deux minutes devant eux, merci d’aller voir le lien ci-dessous :
http://tourtour.village.free.fr/ecrire/?exec=articles_edit&id_article=472(c’est adressé à Mme Coste)

Pour les plus pressés, permettez qu’un extrait vous soit proposé :
"
On va prendre un exemple pour vous expliquer, Madame, la difficulté et vous me donnerez la solution : un concours de pétanque s’est déroulé le jeudi 13 août 2011 à 21h, 2 en 2 choisis : 30 joueurs étaient inscrits ce qui donne un total de mises de 26.x 3 € ( les mises de Steven, de Théo, de Thomas et d’Enzo étant gratuites) = 78 €. Les prix proposés (lots) s’élevaient à 150 €, ce qui fait une somme totale de 150 + 78 = 228 € à répartir entre les gagnants . Ce soir-là 8 prix ont été alloués aux vainqueurs . En finale, l’équipe 6 a battu la 13, pour la 3ème place, victoire de la 8 contre la 15 . Dans ces conditions, les destinataires des prix ont été : Fleur et Vincent (74 € donc 37 chacun) , Roland et Laurent (74 €) puis Dédé et Nono (40 €) et Franck et Jean-Baptiste (40 € donc 20 chacun).
Selon votre théorie, pour être dans les règles administratives et financières, un reçu doit vous être présenté comme justificatif de la somme reçue par tel ou tel gagnant . Une première ! Jamais personne n’a vu cela dans un concours de boules, même au-delà des frontières de la Provence ! Mais, allons -y ....
Non ! Plutôt, allez-y ! Vous serez ravie de constater mon incompétence mais je vous avoue très humblement que je n’ai pas réussi à faire signer des reçus . Ce n’est pas pareil pour vous qui avez été habituée aux soirées festives de nos chers sénateurs dans de grands restaurants parisiens : en tant qu’organisatrice événementielle de ces réjouissances, il vous était facile de réclamer des reçus à chacun de ces hommes politiques. L’argent des contribuables doit être surveillé et vous avez rempli votre rôle, bravo ! (ça doit faire une belle somme, un reçu de soirée sénatoriale ) . Cela nous rappelle à tous ce fameux banquet au cours du sommet du G20 en octobre à Paris : le repas au Grand Palais est revenu à 5000 € par convive (plats, service, sécurité, déco) et chacun a bien sûr signé un reçu ! (alors, Patou, vous ne dites rien ??)...
Donc, allez-y, réussissez là où j’ai lamentablement échoué ! Vous avez les prénoms, vous connaissez les joueurs, ils vous signeront les reçus avec plaisir et le sourire aux lèvres . Pour vous aider dans vos recherches, Fleur et Vincent sont des amis de Nadège et Bertrand, et Nono-Dédé sont d’Aups .
Et dans l’article cité, ne pas oublier le passage :
" Un petit détail : l’an dernier, quand le patron de la Petite Auberge (également maire) reçoit des associations du village qui sont subventionnées par la mairie, que se passe-t-il pour les reçus du prix des repas ? C’est chacun des convives qui le signe ou c’est l’aubergiste qui reconnait à la comptabilité municipale avoir perçu la totalité de la note ? ( ce n’est pas le seul resto bien sûr qui est concerné...-mais en tout cas, les boulistes n’ont jamais fait de repas avec une subvention !! - ) .

Autrement dit, cela voulait dire tout simplement que la mairie ne comptait pas financer une activité organisée par le casse-noisettes qui sévit sur Internet (le cher "lyonnais") et qui ose poser des questions ou faire des remarques au maire et ses adjoints ... Pour se donner bonne conscience (et avec son cher Titi elle est servie pour en manquer !) Patou innove par un tour de passe-passe soi-disant règlementaire ... Avec les méthodes imbéciles de la mère Coste, c’est simple et direct, on met 13 894 trésoriers d’associations boulistes en cabane : en échange, on fait rire la France entière !!!...

Pour cette saison 2011, il a fallu à nouveau se passer de la générosité de cette adjointe plus que spéciale (sur ce coup-là, on dit limite cinglée) et les boulistes n’ont donc reçu aucun centime de qui que ce soit, sauf de trois donateurs :

1) Le Bar des Ormeaux qui a financé un concours à 100 €, un goûter pour le concours des moins de 15 ans (50 €) et le concours du lundi de la fête pour 180 € . Merci encore pour cette aide qui dure depuis des lustres et qui a toujours permis aux boulistes de passer de bons moments .
2) Un pépé tout content de tenir sa petite-fille dans ses bras le 14 juillet, a offert 150 € (plus les mises) pour un concours qu’il a dédié à "Pitchoune" . Un gros bisou à cette mignonne petite bouille, en espérant qu’elle puisse apprendre le sens de la justice le plus vite possible et qu’elle ait la volonté de lutter contre toutes les formes d’exclusion avec force et foi dans l’humanité ...( même à la pétanque on peut fixer des objectifs lointains !...).On aura compris que le pépé était le "lyonnais", le Giraud Gilbert du site satanique !...
3)
Pour tous les autres concours, un "ravi de la crèche" a mis 700 € dans l’escarcelle des prix remis lors des concours . Il semblerait que ce monsieur soit un 1/2 tourtourain et d’autres sources indiquent qu’il aurait amassé une belle fortune en apprenant à lire et à compter à des enfants de 6 à 11 ans dans une école soi-disant défavorisée d’un quartier soi-disant difficile de la banlieue de l’ancienne capitale des Gaules ... Il nous reste à lui souhaiter que des esprits chagrins et frustrés n’osent un jour lui reprocher de n’avoir pas fait assez  !!...On aura compris que le "lyonnais" (et surtout le vaudais de Vaulx-en-Velin !) était encore le Giraud Gilbert du site maléfique ..Donc, sur les trois donateurs, je n’ai pas l’impression d’avoir failli ... Quand on pense que certains "bénévoles" de la fête de l’oeuf ont eu un repas gratuit (sur le menu à 32€ !) à l’auberge St Pierre (chez Castellin) je me dis que Mr le maire pourrait m’offrir quelques repas au Moulin de Mougins...Je m’égare ! (et la campagne électorale est passée ...)

Tant bien que mal, la saison est allée presque à son terme ( 2 concours ont été annulés car le sponsor principal a quelque peu été échaudé par des propos aussi déplacés qu’injustes !) et la route est ouverte pour les autres saisons . En 2012, les financeurs seront rassurés de ne plus avoir à "aider" un destructeur de village par web interposé et seront donc ouverts à des soutiens financiers que l’ancien organisateur ne cherchait même plus à obtenir (pour éviter à certains d’avoir la jouissance de refuser !...). Un détail : les propos injustes ont été prononcés par Karine des Ormeaux à Eric Arnauné (j’étais là aussi !) et on peut les résumer par " toi, tu ne sais que critiquer mais tu fais jamais rien pour le village !" ...OK miss !
Daniel - Tchélou est déjà sur les rails, nous lui souhaitons bonne chance pour cette aventure et la mairie sera là pour le soutenir, tant mieux ! Par contre, il ne serait pas étonnant qu’on ne lui demande plus les reçus que réclamait la mère Patou (et belle-mère en juin !)... Le saligaud qui bave sur internet sera là pour vous tenir au courant du changement de règles qui seront adaptées à la nouvelle situation puisque l’association change de tête ...L’ancienne ne revenait pas à tout le monde, la nouvelle aura du temps devant elle ....

Un détail : notre ami " le ravi " aura le plaisir de pouvoir enfin jouer aux boules lors des concours mais il a décidé surtout de se consacrer encore un peu plus à l’écriture et à une passion qu’il ne veut pas abandonner ... la CRITIQUE .... ! (n’en déplaise à d’aucuns et surtout à d’aucunes !..).

_________________________________________________________

commentaires :

** Cette saison bouliste 2012 aura donc été bien tristounette et il faut espérer que la Boule Tourtouraine puisse à nouveau fonctionner dès l’an prochain .
** Bien évidemment, on va entendre deci-delà que Gilbert est encore un peu plus parano, qu’il est un vrai mytho, que rien n’est vrai et que tout cela relève d’élucubrations ... Bèn voyons ! 
** En tout cas, concernant le volant financier, personne ne pourra nier que Gilbert Giraud a mis -pour l’été 2011- la somme de 850 € au total de sa poche puisque personne ne pourra trouver une autre source d’où venaient les sommes mises en jeu pour les concours (plus les mises, bien sûr ).
** En tout cas également, je reconnais avoir été choqué par les accusations de celle que Robert des vaches appelle nostalgiquement "mini-jupe" ... D’autres que moi, autrefois, ont déjà beaucoup oeuvré (et bien plus que moi) pour les animations estivales et les festivités (on peut citer Cartouche, Yves Sanpiétro, Yves Mauppin, Michel Loquès...) et ils ont été fusillés, déglingués, descendus et surtout découragés dans leurs aventures par les attitudes mesquines de quelques donneurs (euses) de leçons...Souhaitons que cette tradition pourrave puisse perdre de sa force !....
** En tout cas, également, j’affirme sur l’honneur que Daniel-Tchélou avait
certifié dès la fin août 2011 qu’il reprendrait le flambeau de l’association et qu’il avait les soutiens cités ci-dessus ! A noter que pour le seul concours 2012 du lundi de la fête (à la longue), Sébastien Oliviéri lui a rappelé (au moment du casse-croûte de 9h !) sa "promesse" (Claude Ferran le raconte et il n’était pas le seul à l’entendre !)...Passons, passons...Daniel répond à cela qu’il n’avait pris l’engagement que pour organiser un seul concours ....Passons...
** Vous avouerez que tout cela ne donne pas - là non plus - une bonne image du village et je ne suis pas joyeux d’avoir à y être mêlé ...Malgré

tout, je n’ai pas honte d’avoir participé à la vie sociale du village en lui apportant un soutien logistique dans l’organisation des concours durant plus de 10 ans et je n’arrive même pas à le regretter ! Par contre, je n’ai pas mis longtemps pour regretter le comportement et l’attitude de plusieurs de " ces gens-là ", comme disait le grand Jacques !...

 

Notre bon Saint-Denis a toujours su faire le tri entre les grives qui mangent du genièvre par rapport à celles qui vont plutôt vers les vignes et il a toujours su faire la différence quand il fallait "faire la tranche" sur le pain de campagne ...

 

Répondre à cet article