Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > " CourtsCourts ".. > Les soirées ciné-soupe . > Ciné-soupe le dimanche 20 janvier avec "CourtsCourts"

Ciné-soupe le dimanche 20 janvier avec "CourtsCourts"

 Ciné-soupe le dimanche 20 janvier 

  avec "CourtsCourts" 

L’association "CourtsCourts" est un groupe de citoyens humanistes et militants, passionnés de cinéma et de courts métrages, toujours soucieux de prôner les valeurs de solidarité, les notions de vivre ensemble... Autour de Michèle Van Panhuys-Sigler, le festival d’été de courts métrages et les soirées ciné-soupe sont toujours l’occasion de rencontres, de partages et d’émotions : dans trois semaines (ou presque), une soirée est organisée à Aups en liaison avec l’association "l’Escale" qui se bat en faveur des exilés, migrants et réfugiés.

Voici le message que vous adresse Michèle et son équipe :

"Je suis ravie de vous annoncer une soirée ciné soupe où vous pourrez voir 6 courts métrages sur le thème de l’Exil , soirée au profit des réfugiés que l’association Escale soutient.

Le dimanche 20 janvier 2019 à 17h30,

Centre Culturel d’Aups

Ces six courts métrages ont tous eu un grand succès dans le circuit des festivals, certains sont anciens et toujours aussi poignants, d’autres plus récents (vous en avez peut-être déjà vu un, comme "Soury" qui a été tourné avec succès dans la région récemment mais qui mérite d’être revu, ou "La France qui se lève tôt" qui a gagné le prix du public au Festival CourtsCourts en 2011) .
Tous vous transmettent mieux qu’un long documentaire ce que vivre l’exil représente. :

Le programme des 6 courts métrages :

« Soury », de Christophe Switzer, fiction, 20 mn, France, 2016,
Wassim, réfugié syrien, cherche à rejoindre Avignon. Perdu dans la campagne provençale, il croise un vieux vigneron bourru qui parle arabe.

« Bruleurs » , de Farid Bentoumi. 2011, fiction, 14 mn 58. Amine, un jeune algérois, achète un caméscope dans une boutique d’Oran. Il filme des souvenirs de sa ville, de son appartement et, une dernière fois, des images de sa fiancée et de sa mère. Avec Malik, Lofti, Mohammed et Khalil, ils embarquent sur une barque de fortune pour traverser la Méditerranée.
« Miniyamba », Luc Perez, animation, 15 mn , France , 2012
Comme des dizaines de milliers de personnes qui chaque jour dans le monde quittent leur terre natale, Abdu, un jeune malien, a décidé de gagner l’Europe. Un voyage du fleuve Niger aux barbelés de l’enclave de Ceuta, où les rêves se confrontent à la dure réalité des migrants, avec au loin les lumières de l’Occident

« Tunisie 2045 » de Ted Hardy-Carnac, 3mn 30, France 2016.
Tunisie, 2045. Un père et sa fille attendent, inquiets et fatigués. Un simple geste peut décider de leur avenir...

« Et toujours nous marcherons » de Jonathan Millet, France, 2017, 22 mn
Ils sont ceux dont la marge est le territoire, ceux qui passent sans qu’on ne les voit. Ils n’ont pas de papiers et parlent mille dialectes. Simon débarque à Paris, il plonge dans les tréfonds de la ville pour retrouver celui qu’il cherche.

« La France qui se lève tot », de Hugo Chesnard, France, 2011, fiction chantée, 22 mn
Comme un nègre tu travailleras dur
Paieras nos impôts, notre futur
Cotiseras aussi pour nos retraites....

Et puis restez donc avec nous pour la soupe et les desserts maison, en refaisant le monde...
à bientôt j’espère pour la première séance ciné-soupe de 2019 "

__________________________________

Présentation de l’association citoyenne "l’Escale" à Aups :

https://escale83.fr/

extraits du site internet :
" La motivation première de notre association est la solidarité et la fraternité universelle.

L’association a pour objet d’accueillir et de venir en aide aux personnes en situation de précarité, et spécialement aux personnes réfugiées et migrantes, en les assistant dans l’exercice de leurs droits sociaux et fondamentaux, conformément à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et de toutes les Conventions Internationales et lois françaises.
Pour cela, l’association apportera tout le soutien fraternel et solidaire aux hébergeurs."

_____________________________

Commentaires du site "Tourtour, notre village" :

Pour éviter que l’on puisse imaginer que j’ai arrêté de chipoter et de pinailler, je ferai juste une petite remarque sur un terme employé par Michèle... Elle écrit " en refaisant le monde" .... Oui, bien sûr, le monde mérite souvent d’être refait... Mais dans certains domaines, nul doute qu’il vaudrait mieux le changer plutôt que le refaire ....
Ceux qui connaissent la démarche citoyenne de Michèle savent bien qu’elle lutte souvent aussi pour que le monde puisse changer...

 

Répondre à cet article

Mis à jour le vendredi 17 mai 2019