Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 05 . Commerces et entreprises du village. > La carrière de Tourtour (entreprise Marc Giraud). > Extension de la carrière du Défens. > Exploitation de la carrière du Défens à Tourtour : enquête publique du 18 (...)

Exploitation de la carrière du Défens à Tourtour : enquête publique du 18 novembre au 18 décembre 2013.

Exploitation de la carrière du Défens à Tourtour :

 enquête publique 

du 18 novembre au 18 décembre 2013.


L’exploitation de la carrière de la famille de Marc Giraud est un sujet très important pour le village car cette activité économique et commerciale implique le sort de plusieurs salariés et l’avenir professionnel de plusieurs employés qui gravitent autour de cette exploitation et induisent donc de nombreux effets collatéraux (commerces, vie du village, emploi...).
Une enquête publique est annoncée pour étudier la poursuite de l’exploitation sur une longue durée mais l’équipe de Pierre Jugy ne semble pas disposée à présenter le dossier avec clarté : il semble même fortement que pour le maire, la situation soit déjà assez compliquée pour qu’il n’ait guère d’énergie pour résoudre le problème . On va constater que les arguments donnés en conseil (un rappel, les conseils sont pour la plupart depuis deux ans enregistrés) ne sont pas empreints de rigueur et de vérité, loin de là ... Est-ce donc une erreur de jugement, une méconnaissance du dossier, une entourloupe délibérée ou une volonté déguisée de clore le dossier en fermant l’exploitation ?...
Avant l’article du vendredi, Var-Matin publiait le jeudi 31 un pré-article sur son site internet : vous pouvez retrouver ce texte en allant sur le lien suivant :

http://www.varmatin.com/draguignan/tourtour-en-veille-contre-le-gaz-de-schiste.1464246.html (Publié le jeudi 31 octobre), signé I.B ....

".... Par ailleurs, le maire, Pierre Jugy, a annoncé l’ouverture d’une enquête publique, du 18 novembre au 18 décembre, concernant le projet d’extension de la carrière du Défend (Défens).
Parallèlement à cette enquête, une étude sera diligentée afin d’évaluer les éventuels impacts de cette extension sur la qualité de l’eau."

_______________________________

Le lendemain, Var-Matin publiait l’article sur le compte-rendu du conseil du lundi 28/ octobre : cet article du vendredi 1er novembre est intitulé " Tourtour, la commune adhère à l’Association interdépartementale gaz de schiste" (l’intégralité du texte est sur l’article du compte-rendu du conseil du 28/10).

En fin d’article, la question de la carrière est abordée , en voici l’extrait :(évidemment, miss Bono a signé) :

" Enfin, le maire Pierre Jugy a annoncé l’ouverture de l’enquête publique sur la demande d’extension de la carrière du Défend, située sur la propriété de Mr Brieugne. L’enquête sera ouverte pendant un mois, du 18 novembre au 18 décembre. Les dossiers et les cahiers de doléances sont à la disposition du public en mairie. Par souci de clarté sur le maintien et la qualité de l’eau pour le village, une étude des risques a été demandée et sera accessible pendant l’enquête publique.
En fin, pour ceux qui le souhaitent, il sera possible de répondre par courrier de façon totalement anonyme en écrivant directement à l’enquêteur".

_________________________________


La photo n’est pas la carrière du Défens mais l’important c’est surtout le texte de Var-Matin...

Commentaires du site " Tourtour, notre village " :

** « … annoncé l’ouverture de l’enquête publique sur la demande d’extension de la carrière du Défend.. ».
La journaliste qui passe son temps à défendre « aveuglément » notre cher maire n’a pas réussi à imaginer que le mot « défens » ne pouvait pas s’écrire autrement qu’avec un « d » comme pour le verbe… Autrement dit, le dossier n’a pas du lui faire mal aux yeux pour ne pas voir le « s »… C’était un détail, bien sûr (et d’aucuns ne verront qu’une erreur de frappe …mort de rire !).
Le sujet de la carrière était classé dans les affaires diverses : ah bon ! Il s’agit d’un sujet important pour l’activité économique de la commune, il s’agit de l’avenir d’une entreprise familiale, il s’agit d’un problème qui induit une enquête publique…et pourtant, on place le sujet dans les « affaires diverses »…Mais de qui se fout-on ? Peut-être que la raison de placer dans « affaires diverses » permettait de ne pas le noter dans l’ordre du jour affiché en mairie et d’éviter ainsi que la famille Giraud ne soit présente…Mais non, allons, ce n’est pas ça …n’est-ce pas ?...
Le journal parle de « l’extension de la carrière » alors que l’affiche (voir plus bas) ne parle que de la prolongation de 20 ans de l’exploitation, donc l’extension de la durée et non celle de la carrière. Les explications données par le maire ne pourront convaincre que les habitués et les groupies qui ne cherchent guère à se poser des questions : quand Mr Jugy parle des routes qui ne seront pas améliorées par le Conseil Général, il insinue que la sécurité ne sera pas prise en compte…Quand il parle de l’eau et de la nappe phréatique à ses conseillers, il sous-entend que les risques de pollution sont là … Quand il encourage ouvertement ses conseillers à en parler autour d’eux et à expliquer aux habitants qu’ils peuvent envoyer des courriers anonymes au commissaire-enquêteur, il ne fait que se positionner sur une démarche bien tendancieuse et aussi peu transparente que précise. Quand l’article de Var-Matin dit « … sur le maintien et la qualité de l’eau pour le village, une étude des risques a été demandée et sera accessible pendant l’enquête publique » ou bien « une étude sera diligentée », pourquoi ne pas signaler plutôt que les résultats de cette étude sont déjà parus et qu’ils déclarent clairement que les risques sont absolument limités et n’impliquent aucunement de conséquences sur la qualité de l’eau. Pourquoi ne pas en parler en conseil municipal puisque cette étude est déjà parue  ? (voir les liens internet plus bas, avec le message posté par Guillaume Jamet).
Il semble bien que la position du maire ne soit vraiment pas très claire sur le sujet et il serait bien qu’il donne son avis plutôt que de taper encore une fois en touche en se cachant derrière des « courriers anonymes » : un élu municipal est élu pour prendre ses responsabilités et pour donner son opinion au lieu de se cacher la tête comme une autruche. Évidemment, tenir compte de l’avis des habitants est un aspect participatif de la vie citoyenne des habitants (et le maire ne nous a pas beaucoup montré son sens de la démocratie participative depuis plus de cinq ans) mais, de toute façon, cela ne suppose aucunement le silence du maire qui doit également donner clairement son point de vue en conseil.

** "...de répondre par courrier de façon totalement anonyme"...
Les chasseurs de grives attendent très impatiemment le passage de leurs volatiles préférés mais, en attendant, ils pourront admirer durant un mois le vol de corbeaux sur le village ...
Des courriers anonymes , moùn Dioù, comme c’est citoyen cette démarche, comme c’est honnête cette attitude, comme c’est sincèrement moral ce comportement !!...Soyons francs, soyons responsables, écrivons au commissaire enquêteur avec notre propre identité !...
Au fait , si un téméraire "anonyme" écrit une vingtaine d’avis en changeant de stylo, en écrivant sur ordi, en faisant des fautes et parfois non (pour brouiller les pistes !), ça fait donc vingt voix pour (ou contre) ou ça fait une voix
 ? Bizarre, non  ?... Le commissaire enquêteur va avoir aussi besoin de la police scientifique pour détecter l’ADN de chaque courrier sur le papier utilisé par les courageux anonymes afin d’éviter les tricheries ...
Et dire que l’on est dans un petit village "dans le ciel" !...c’est vrai aussi que l’exemple vient d’en haut ...du château....

** carrière du Défens, déviation, route .. :
Cet après-midi, un tourtourain lucidement éclairé faisait remarquer au Bar des Ormeaux que le dossier de la carrière du Défens ne serait pas abordé de la même façon par l’équipe municipale si la première adjointe et le lobbyiste mentor du maire n’habitaient près de la route empruntée par les camions. Un autre tourtourain, tout aussi vigilant sur la question de la carrière, a fait état aussi d’une déviation demandée pour éviter aux camions de passer près de cette habitation : en se souvenant que la décharge avait été retirée du coin pour les mêmes raisons, il émettait donc l’hypothèse que la fermeture de la carrière arrangerait bien le couple Coste-Barthillat...Quand même, vous croyez que ça pourrait être possible ça ???....Es pas véraï aquô , mâ oùnté sian !...

__________________________

Sur une page Facebook de Tourtour 2014, Guillaume Jamet a posté des informations très utiles à la compréhension du dossier mais également très utiles à la remise à plat de certaines contradictions et mensonges (délibérés ou involontaires !?..) dans la présentation de la question soulevée.(bien évidemment, Guillaume m’a autorisé à le citer ).

Avec les liens internet cités (en cliquant) vous pourrez voir les résultats de l’étude sur les risques et les conclusions des scientifiques qui n’émettent aucune réserve sur l’exploitation . Vous trouverez aussi le lien internet de l’affiche annonçant l’enquête où il est bien précisé que le sujet en est la poursuite de l’exploitation sur les 20 années à venir ...
On appelle cela "édifiant" ...

Voici donc le message de Guillaume :

En parlant de news pas claire... http://www.varmatin.com/draguignan/tourtour-en-veille-contre-le-gaz-de-schiste.1464246.html

Bon. 1 : pas moyen de trouver une info sur cette fameuse "Association interdépartementale gaz de schiste", qui aurait été "créée par des élus". Qui ? Quand ? Où ? Mystère... Quelqu’un a une piste ?

2. Les documents officiels concernant l’enquête publique sur l’exploitation de la carrière du Grand Défens (avec un "s" à la fin, merci) sont connus depuis le 11 octobre et sont disponibles (gratuitement) ici : http://www.var.gouv.fr/carriere-lieu-dit-grand-defens-a3560.html.

2 bis. L’avis d’enquête publique complet (l’affiche avec les dates et heures de présence du commissaire enquêteur) est disponible ici : http://www.var.gouv.fr/IMG/pdf/Avis_enquete_Tourtour_cle6dbc11.pdf .

Point important : sur l’affiche, il ne s’agit pas du tout d’un "projet d’extension" au sens géographique, comme le laisse supposer le texte de Var-Matin, mais bien d’une demande de "poursuivre l’exploitation existante" pendant 20 années supplémentaires, "sans extension du périmètre autorisé".

__________________

..........Sur ce dossier, comme sur plusieurs autres, Monsieur le maire n’est pas vraiment franc du collier ...On espère qu’il saura être bientôt bien plus clair et crédible ...

Répondre à cet article

Stats | 6 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le vendredi 28 juillet 2017