Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Traditions > 01 . Les fêtes au village. > La Saint-Denis (en octobre ) . > La Saint-Denis 2009 .

La Saint-Denis 2009 .

 La Saint-Denis 2009 .  

La fête de Saint-Denis est la vraie fête historique du village mais elle est largement surpassée (tourtourisme oblige) par celle du mois d’août . Autrefois la Saint-Denis était dignement fêtée dans les traditions provençales mais de nos jours les bonnes volontés et les énergies se concentrent principalement sur les actions estivales . La politique culturelle (pourtant chapeautée par deux adjoints du conseil) n’est pas encore entrée dans une démarche de préservation des traditions populaires du village. De même, les faits de société se modifient et l’on va s’apercevoir que la célébration d’Halloween au vieux moulin va obtenir plus de succès que la Saint-Denis.

On s’aperçoit petit à petit que notre village est sur la pente dangereuse de la perte d’identité provençale au profit d’une image people (bien en cohérence avec les responsables UMP du gouvernement et de la région) : libre à l’équipe municipale de laisser couler en confiant totalement ses responsabiltés aux activités associatives mais il est regrettable que nos élus ne prennent pas ce sujet suffisamment en compte en se déchargeant du problème, quitte à renoncer à l’une des promesses électorales (celle du patrimoine et de l’identité ).

Autour de nous, de nombreuses villages ou petites villes se donnent les moyens d’organiser une véritable fête identitaire qui assure durablement l’image locale et lui confère un statut quasi institutionnel . 
Par exemple, la fête de la saucisse au Val  de la figue à Solliès-Pont, du cuir à Barjols, de l’olivier à Ollioules et bien d’autres . Bien sûr, à Tourtour, la Fête de l’Oeuf est unanimement appréciée et elle le mérite : malgré tout, c’est une manifestation que l’on peut qualifier de "pièce rapportée" ne reposant sur rien de particulièrement lié à notre village . Dans 125 ans, on pourra la considérer comme une tradition tourtouraine mais pour l’instant elle ne représente qu’un intermède printannier permettant d’accueillir des visiteurs dans une période assez calme en terme de fréquentation touristique. Tant mieux, c’est bien .

Par contre, la Saint-Denis doit retrouver sa place : les enfants du village vont participer à Halloween et cela leur donne l’occasion de connaitre des traditions celtes mais il est dommage que quelques jours auparavant ils n’aient pas pu voir la procession du Saint-Denis dans le village et d’autres animations locales traditionnelles. Nos chers curés polonais n’ont pas voulu que le Saint du village soit porté car ils ne supportent pas les soi-disant railleries et moqueries des tourtourains envers la procession : Ah bon ! Ils sont craquants ces curés ! Non seulement ils ont de moins en moins de monde dans leurs églises, ils font un sermon que dégùn comprend, ils profitent de l’aide communale, ils partent dans leur pays pour évangéliser quelques grenouilles et ils reviennent pour se conduire comme des caïds siciliens qui décident pour tous ! On hallucine !

Autrement dit , la Fête de la Saint-Denis 2009 s’est résumée à un repas dans le jardin Buffet, qui pour l’occasion portait très bien son nom .

Au fait ! Si on ne peut plus avoir de procession avec notre Saint-Denis, on peut se rattraper en ayant un buste de Bernard  : avec tous les artistes-sculpteurs ou potiers qui ont une boutique à Tourtour, ça devrait être facile d’en faire un beau... En plus, ça permettrait à Bernard de faire le tour du village, ce qu’il n’a jamais fait en 14 ans de vie à Tourtour ... En plus, il suffirait de passer un mail à Tokyo et Nagasaki pour avoir une ruée de japonais qui assureraient une très belle procession contemplative en même temps qu’une manne financière utile en automne . .

Les anciens du village racontent volontiers qu’autrefois les tourtouraient partaient à pied pour rejoindre les balètis d’Aups ou de Villecroze : ils dansaient , mangeaient et buvaient bien et ils passaient de vrais moments de détente et d’émotions qui les requiquaient pour reprendre les durs travaux des champs. A Tourtour, la messe, la procession et le pain béni puis le repas du village où chacun préparait un plat qui cuisait dans le four à pain de Millé Denans .

L’anchoïade du dimanche se fait l’été avec de l’ail congelé, les Bélugues ne dansent plus, les journées du Patrimoine rayées de la carte, le 15 août pas de cérémonie, Saint-Denis à portion congrue..... ça part en barigoule ! il faut qu’on bouge ! Allez l’AJT, remettez de la vraie vie !

 

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 4 août 2010 à 22:01 En réponse à : Fête de Saint Denis

    Nous allions chaque année chez Jules et Régina ROUVIER pour la fête de la Saint Denis qui était alors la VRAIE fête de Tourtour.
    Maman n’aurait pas manqué la messe et j’ai entendu maintes fois l’adage selon lequel il fallait , pour chaque jeune fille en mal de mari, aller toucher la main de Saint Denis. J’en ai vu qui le faisaient très sérieusement ...Il n’y avait rien de touristique dans les fêtes d’alors , juste l’expression de son identité et de sa joie annuelle.Pas de dépense ; d’ailleurs personne n’en avait les moyens.
    Mais nous avons de ces fêtes des souvenirs émus.Et ils sont TOUS morts ceux à qui je pense, tous , même Marie-Thé ma cousine. Il ne reste que l’un de ses fils, Sébastien, un peu perdu pour Tourtour, hélas.

  • Le 9 août 2010 à 15:07 En réponse à : tristesse

    pauvres tourtourains avoir vote cette equipe d’incapables ,qui se regalent de fetes, alors que les chemins dans les ecarts sont impraticables et que les decharges sauvages sont de plus en plus nonbreuses

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 avril 2018