Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 16 . La Communauté de Communes " Lacs et Gorges du Verdon", (LGV). > Structure administrative de la CC " Lacs et Gorges du Verdon", (LGV). (...) > La Présidence et les vice-présidents : les délégations . > Janvier 2014, élection de Jean Bacci à la Présidence de la LGV (...)

Janvier 2014, élection de Jean Bacci à la Présidence de la LGV .

 Janvier 2014, élection de Jean Bacci 


  à la Présidence de la LGV .

 

 La Communauté de Communes "Lacs et Gorges du Verdon (appelée maintenant LGV) est donc opérationnelle depuis sa création officielle au 1er janvier 2014 : durant l’année précédente, des discussions serrées ont eu lieu entre les 11 communes sur les engagements financiers respectifs des communes concernées et sur les modalités d’organisation de cette nouvelle structure territoriale . Les débats n’ont pas tous été sereins et les accrochages ou dissensions se sont faits jour plusieurs fois : au bout du compte, il fallait arriver à un consensus puisque l’entité administrative est une décision préfectorale, après parution de la loi portant modification de l’organisation départementale.

C’est ainsi que lundi dernier, le 6 janvier, les conseillers communautaires se sont réunis pour élire le Président et les vice-présidents (avec attribution des délégations).

Le jeudi 09 janvier, article qui est publié dans les colonnes de Var-Matin :
Vous pouvez vérifier l’article en allant sur le lien suivant :

http://www.varmatin.com/draguignan/jean-bacci-president-de-la-communaute-de-communes-lac-et-gorges-du-verdon.1538898.html

Jean Bacci élu président de la communauté de communes Lacs et Gorges du Verdon

Une réunion regroupant les maires et adjoints des onze communes constituant la communauté de communes Lacs et Gorges du Verdon s’est tenue, lundi soir, à la mairie d’Aups.
L’élection du président a eu lieu à bulletins secrets entre Jean Bacci, Roland Balbis et Pierre Jugy. Jean Bacci, ayant obtenu la majorité absolue, a été proclamé président et immédiatement installé.
Cinq vice-présidents
Le conseil communautaire a fixé à cinq le nombre de vice-présidents. Il a été décidé, à l’unanimité, que le bureau communautaire serait constitué du président, des vice-présidents et d’un représentant par commune.
Le premier vice-président est Pierre Jugy, maire de Tourtour. Il sera en charge du développement économique,
le deuxième est Roland Balbis, maire de Villecroze qui s’occupera de la relation avec le SIVoM du Haut-Var,
la troisième est Anne Houy, maire de Régusse avec, en charge, le dossier de la petite enfance,
le quatrième est Charles-Antoine Mordelet maire d’Aiguines en charge du tourisme
et le cinquième vice-président est Antoine Faure, maire d’Aups, avec les dossiers de l’environnement, la culture et la santé.
Tous ont été élus à la majorité absolue.
Le siège de la communauté de communes est fixé place Martin-Bidouré à Aups et le prochain conseil communautaire se tiendra la semaine prochaine en mairie.



Jean Bacci, le président de la LGV, à gauche, et les vice-présidents Anne Houy, Pierre Jugy, Rolland Balbis et Charles-Antoine Mordelet. Seul vice-président absent : Antoine Faure.( signéY. D.)

La LGV regroupe les communes  :
Aiguines, maire Charles-Antoine Mordelet,
Artignosc-sur-Verdon, maire Jean-Marie Garron,
Aups, maire Antoine Faure,
Baudinard-sur-Verdon, maire Georges Pons,
Bauduen, maire Jean-Claude Lucciani,
Moissac-Bellevue, maire Jean Bacci,
Régusse, maire Anne Houy,
les Salles-sur-Verdon, maire André Coldeboeuf,
Tourtour, maire Pierre Jugy,
Vérignon, maire Juliette De Remusat
Villecroze, maire Rolland Balbis.
(fin de l’article du journal Var-Matin, signé Y. D.).

________________________________

Commentaires du site "Tourtour, notre village" :

** ..."à la majorité absolue " :
Le président et les cinq vice-présidents ont été élus à la majorité absolue : autrement dit, aucun ne l’a été à l’unanimité ! Ce processus de vote n’implique pas obligatoirement de graves dissonnances dans l’effectif de la Communauté LGV mais elle ne suppose pas non plus , -loin de là - que l’entente cordiale est de mise ...
Manifestement les discussions qui ont précédé le vote (et qui se sont étalées sur le dernier trimestre 2013) n’ont pas dû s’accompagner à chaque fois que de larges sourires ou d’accolades sincères !...

**... "Le premier vice-président est Pierre Jugy, maire de Tourtour. Il sera en charge du développement économique" :
Bien évidemment, aux comptoirs des deux bars de Tourtour, les afficionnados inconditionnels du maire essaieront de faire croire que Pierre Jugy ne voulait pas être Président de la LGV, que le poste ne l’intéressait pas, qu’il a d’autres ambitions, qu’il vise plus haut ...D’accord, d’accord, on le sait...il ne voulait pas être élu !...
Il se retrouve alors premier vice-président ! (A noter que les cinq nommés sont sur la même attribution, la même fonction et le classement de 1 à 5 ne correspond à aucune hierarchie : il serait donc inconvenant de penser que le second est moins intéressant que le quatrième et encore moins que le troisième sera moins efficace que le premier !...).
Pierre Jugy va donc promouvoir le développement économique et nul doute que sa riche expérience locale et les nombreux projets réalisés à Tourtour vont l’aider dans la conduite de cette délégation très importante pour l’essor du territoire haut-varois . (les non-initiés ne verront peut-être pas l’ironie du paragraphe, les habitués l’ont déjà comprise !..).

** ...Jean Bacci, élu UMP :
On sait (c’est ce qui se dit souvent en tout cas) que dans les villages, l’étiquette du candidat n’a pas autant d’importance et que le principal est la "personnalité profonde" de celui qui se présente ...Bon, d’accord ! Malgré tout, Jean Bacci ne fait pas de mystère autour de son appartenance à l’UMP et il n’en a pas honte ! Il n’en est pas de même à Tourtour où M. Pierre Jugy se cache derrière les marronniers du château communal pour ne pas avouer qu’il possède la carte UMP ! Mais pourquoi donc ? ...Honte, remords, tactique, erreur...? mystère, mystère ...

______________________

Notre Communauté de Communes a donc son premier Président, essayons de le connaître un peu plus : (un article prochain précisera sa mission et celle de ses vice-présidents).



Le Président Jean Bacci : quelques éléments de présentation du Président de la LGV ...
Historiquement, il restera dans les livres comme le premier président de la communauté LGV : Dieu seul sait combien de temps durera cette structure administrative !...
Jean Bacci est élu maire à Moissac-Bellevue en juin 1995 et il
en est donc à son troisième mandat au service de son village, ce qui porte à croire qu’il n’est pas trop désavoué par les habitants ...(la suite au mois de mars ).
Il a été également Conseiller Général du Canton de Tavernes de 2004 à 2011.
Ci-dessous, l’article de Var-Matin, juste avant les cantonales de 2011 où Jean Bacci avait été battu par Louis Reynier, le maire de Montmeyan.

"Jean Bacci vise un deuxième mandat au conseil général" :
Publié le lundi 21 février 2011
http://www.varmatin.com/article/draguignan/jean-bacci-vise-un-deuxieme-mandat-au-conseil-general.460457.html

"Élu en 2004 avec trois voix de plus que son concurrent direct, Louis Reynier, Jean Bacci a pris goût à son rôle de conseiller général.
Le maire de Moissac-Bellevue en redemande même. Et brigue un deuxième mandat. "Comme pour la première fois, mon objectif est de faire évoluer notre territoire", annonce-t-il, avant de préciser qu’il y a "encore beaucoup de chantiers" qu’il souhaite voir évoluer. Le projet qui lui tient à coeur ? Le problème de la santé. "Aujourd’hui, j’ai réglé les transports d’urgence et sanitaires", se réjouit l’élu sortant. "Il reste le problème de veille médicale".
Le candidat ne manque pas d’idées. Selon lui, le transport à la demande, qu’il a installé, doit être étendu. Jean Bacci veut également créer des entreprises adaptées, développer la mise en place de groupements d’employeurs, remettre en culture les friches - "on fait des études, et on est pilote sur Moissac".
Pour atteindre ces objectifs, il s’est associé avec le maire de Régusse, Anne Houy, qui sera sa suppléante. Un atout considérable sachant que Régusse est la commune la plus importante du canton en nombre d’habitants. L’homme compte aussi sur son bilan pour s’asseoir de nouveau au conseil général : "l’un des meilleurs que notre territoire ait pu connaître", selon lui. "Je pense avoir fait ce qu’il fallait".
Le candidat UMP met aussi en avant son expérience et sa connaissance des rouages de l’institution. Et pense qu’avec la nouvelle réforme territoriale, il serait mieux que le futur conseiller soit opérationnel dès le lendemain de l’élection".


(Jean Bacci au micro en 2011).

_______________________________

La Communauté de Communes LGV a donc son Président et ses cinq vice-présidents : souhaitons-leur bienvenue et bonne route dans cette aventure .

Vos commentaires

Répondre à cet article

Stats | 4 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 12 octobre 2017