Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations. > La Société de Chasse . > Anecdotes, récits, faits divers .... > Var-Matin : "les chasseurs tirent par erreur sur la maison d’un couple de (...)

Var-Matin : "les chasseurs tirent par erreur sur la maison d’un couple de Tourtour " !!...

 Var-Matin : "les chasseurs tirent 

 par erreur sur la maison

 d’un couple de Tourtour " !!...

Notre responsable de la communication municipale peut se frotter les mains, Tourtour fait le buzz sur Var-Matin...Eh oui, chère Sophie Liagre, on parle de Tourtour !!...
Le journal local a accordé un bel article à un fait divers qui a secoué le "village dans le ciel", un accident de chasse qui aurait pu avoir de dramatiques conséquences ...
Si vous voulez consulter l’article sur le site internet du quotidien local, vous pouvez cliquer sur l’adresse suivante :
http://www.varmatin.com/draguignan/les-chasseurs-tirent-par-erreur-sur-la-maison-dun-couple-de-tourtour.1904768.html

Une battue aux sangliers a dérapé, dimanche matin, au grand
dam d’un couple de retraités qui a été témoin de deux balles perdues dans leur propriété. Le pire a été évité.

André et Viviane ne sont pas prêts d’oublier cette matinée de dimanche, somme toute paisible, jusqu’à ce qu’ils sursautent après deux détonations, vers 11h30, depuis leur maison à Tourtour.
Un quartier boisé, fréquenté par les chasseurs de sangliers.
"Après les coups de feu (un vrai vacarme !), je me suis précipité à
l’extérieur et j’ai aperçu une dizaine de chasseurs à proximité de ma maison, dont un qui était passé par-delà mon enclos. J’ai aperçu comme un nuage de fumée près de l’un des murs en pierre,
raconte M. Taïs. Une balle a tapé le mur ! Le ton est monté avec les chasseurs, qui m’ont traité de menteur, puis ils sont partis."
Après le déjeuner, André et Viviane Taïs ont fait la stupéfiante découverte d’une autre balle perdue dans leur chambre à coucher. "Elle a traversé la vitre, ricoché sur le plafond et est venue mourir sur la table de chevet. C’est aberrant ! Vous imaginez, ça aurait pu être dramatique."

Extraits du forum Var-Matin (à la suite de l’article) : (l’orthographe a été conservée ...pour garder le caractère spontané des avis !...)

le provencal 27/10/2014 à 21h21
Il ne faut pas laisser passer ce genre d agissement, pour la sécurité des personnes, ils doivent absolument porter plainte auprès de la gendarmerie et contacter l’Aspas qui mène un combat légitime pour interdire la chasse le Dimanche, car les accidents se produisent pour la plupart ce jour là, que fait l’état pour prendre des décisions pour que le Dimanche soit une journée où les familles puissent promener en toute sécurité, car aujourd’hui se n’est ni des animaux, ni des motos ni des 4x4, ni des chevaux que les gens ont peur mais bien des chasseurs qui se croient tout permis, car protégé par les autorités, et sans craindre des contrôles d’alcoolémie puisque il ni en a pas,..Alors doit ont attendre que chaque années la longue liste des décès .continuez ! !!!
dani27/10/2014 à 20h54 .
Avec quoi ils ont pris le petit déjeuner ? un café accompagné de boisson a 51°. Ces personnes la seule chose il faut retirer le permis de chasse avie, s’est des dangers ,des assassins en liberté..

_________________________________

Commentaires du site "Tourtour, notre village" :

L’article de Var-Matin est clairement favorable à l’hypothèse d’une balle perdue qui s’est « retrouvée » dans la chambre du couple et d’une autre balle dans une restanque du terrain des époux Taïs : les chasseurs sont clairement mis en cause dans ce fait divers et les premiers éléments recueillis par le journaliste auprès des autorités semblent le prouver sans guère de doutes possibles…
Au Bar des Ormeaux, ou à la Farigoulette, sur la place du village, les discussions vont bon train … : dans ces hauts-lieux historiques de la société de chasse tourtouraine, le lobby des nemrods locaux fonctionne à plein régime et les chasseurs sont alors considérés comme les victimes d’une cabale injustifiée… Mais alors, si les deux balles ne sont pas celles de la battue dominicale d’où sont venues les balles ? (ou plutôt d’où sont-elles parties ?...). Ce mardi matin, au comptoir des Ormeaux, j’ai entendu (de mes oreilles entendu) deux intervenants dire la même phrase : « moi, je sais d’où ça vient mais je ne le dirai pas !!... ». (ce qui se traduit évidemment par : "ce ne sont pas les chasseurs qui ont tiré" !)
Sans vouloir donner une leçon d’histoire, il serait dommage de ne pas se souvenir de l’épisode de l’an dernier … Ce jour-là, une balle de chasse aux sangliers se fiche dans une chambre de l’Hôtel de la Bastide de Tourtour, établissement **** et propriété de l’adjoint au maire, Marc Lavergne. Celui-ci pique une crise de tous les diables auprès du président des chasseurs, Roger Trouchet, dans le bureau du maire, Pierre Jugy…(les draps peut-être pas, mais les murs s’en souviennent !). Il est vrai qu’une telle « mésaventure » pour un hôtel de luxe n’apporte pas de renommée particulière ! A tel point que l’affaire est tranquillement étouffée et que les journalistes ne sont pas contactés… Par contre, Marc Lavergne, demande logiquement le remboursement des frais de réfection de la chambre (fenêtre et mur) pour un total approchant les 900 euros. La somme est réglée par la société de chasse qui sous-entend que la déclaration d’accident a été faite à l’assurance et que le remboursement lui sera donné dans des délais rapides… Certains chasseurs, légèrement sceptiques, demandent à voir la déclaration d’assurance mais les prétextes sont - à chaque fois - bons pour ne jamais la montrer !...Et le remboursement des frais par l’assurance n’a toujours pas été présentée aux chasseurs récalcitrants ! (ce qui leur laisse supposer que la déclaration de sinistre n’a tout simplement pas été envoyée – pour éviter les soucis avec la Fédération Départementale des Chasseurs - ).
Revenons à l’actualité cynégétique à Tourtour...
Ricochet ou pas ?... Chacun y va de sa théorie sur l’éventualité d’un ricochet : pour ne pas laisser penser que le tir vient d’un chasseur, l’hypothèse du ricochet est écartée puisque le terrain est sans rochers et que la balle ne va donc pas ricocher sur des messugues…Mais alors (bis repetita), d’où vient donc la balle qui s’est retrouvée chez le couple Taïs ?
Les gendarmes du canton ont commencé l’enquête très vite et il faut donc attendre les résultats des investigations des fameux spécialistes " Experts-Salernes" ...
En attendant, une pensée pour Mme et M. Taïs, et à leur fille Caroline qui ont, tous les trois, de la peine à prendre les faits à la légère....

 

 

 

 

 

Vos commentaires

Répondre à cet article

Stats | 5 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le jeudi 19 octobre 2017