Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 02 . Les associations du village et le Comité des Fêtes... > La Boule Tourtouraine . > L’association . > L’association " la Boule Tourtouraine ".

L’association " la Boule Tourtouraine ".

 L’association bouliste .  

 Qu’il ne vous vienne pas à l’idée de découvrir, derrière cet article, le fonctionnement modèle d’une association bouliste. A Tourtour, la pétanque est une valeur traditionnelle ancestrale mais l’organisation administrative n’est pas le point le plus à souligner dans l’état des lieux. Organiser des concours à Tourtour, c’est avant tout une animation estivale qui permet des rencontres conviviales et festives sans que l’aspect compétition soit la priorité. De même, l’aspect financier est un argument qui n’est guère mis en avant car la notion de rencontres amicales passe avant celle de la recherche d’un profit pécuniaire .

Historiquement, la Boule Tourtouraine a été crée dans les années 1990, au temps béni de " Tourtour-Animation ", une sorte de Comité des Fêtes en liaison avec la Mairie et l’Office de Tourisme. Les différentes associations culturelles et sportives étaient fédérées pour offrir une organisation pluridisciplinaire et largement diversifiée. Les crédits étaient globalisés et les sommes engagées dans les divers projets déposés . Hélas, ce fonctionnement n’ a pas été totalement approuvé et petit à petit la séparation s’est établie entre les associations et Tourtour-Animation. La Mairie a donc priorisé le financement de chaque association au détriment d’un fonctionnement pluraliste et démocratique. Ce qui devait arriver, arriva, chacun prend son cartable, range les chèques de subventions et retourne à son local : autrement dit, on aboutit inexorablement à une pratique moins globale mais plus recentrée sur le nombril de chaque association (et l’égo de leurs présidentes et présidents ). 

 

Au fil des décennies, la Boule Tourtouraine a été portée par notre ami Cartouche, par Pierre Rodriguez, par Nathalie et Eric Rodriguez, par Mr Brun, par Jean-Louis LeTinier et Jean-Charles Oliviéri, par Jean-Marc Simon. Les Dieux de la pétanque (Baldus et Palaggium) leur sont reconnaissants pour le dévouement consacré à ce fleuron de la tradition populaire de Provence.

Le fonctionnement de la Boule Tourtouraine relève du système "à la bonne franquette" : les réunions de bureau, les assemblées générales se tiennent plutôt sur la terrasse et le boulodrome que dans une salle du château communal. Nous n’avons pas de scrupule à l’avouer et peu de honte de le faire : mais d’où nous vient cette arrogance ? Tout simplement de la réalité vécue !

En effet, notre association a vocation à redistribuer les sommes qui lui sont allouées : cela est valable pour toute association loi 1901 qui doit ensuite présenter un bilan annuel des recettes et des dépenses. Dans les concours de boules, il est évident que les prix sont constitués de sommes d’argent en espèces et parfois de lots donnés par des commerçants généreux et soucieux de l’animation du village.  

Dès la prise de fonction du Maire et de son équipe municipale, la première adjointe, Mme Patricia Coste (la Patou mêle-tout) avait tenté de discréditer la Boule Tourtouraine en réclamant, lors d’un conseil municipal, que l’association bouliste justifie par factures et justificatifs des sommes versées aux joueurs, par rapport à la subvention municipale. 

Emportée par son désir impérieux de bien faire (on va dire que c’était sa seule motivation !! ) elle avait oublié de se renseigner et elle a du se rendre ensuite à l’évidence : la Boule Tourtouraine n’a bénéficié d’aucune subvention municipale versée au nom de l’association !!! Depuis l’an dernier, les concours sont organisés de la même façon mais le financement est assuré par la structure associative "C’La Festo". Bien sûr, les subsides de la mairie sont englobés dans un chapeau général et "les boules" reçoivent une partie pour l’animation estivale. Autrement dit, la municipalité (et en particulier la miss Britney sauce provençale) n’a rien à demander à la Boule Tourtouraine sauf par l’intermédiaire de C’LaFesto qui pourra facilement justifier les comptes budgétaires. 
Pour indication, la saison dernière la somme attribuée pour les boulistes a été de 600 € pour une vingtaine de journées boulistes : il faut se souvenir, par contre, que l’association C’LaFesto a attendu de longues semaines avant de pouvoir disposer de fonds car les questions administratives tardaient à se régler entre les services municipaux et la Perception Générale.

On va prendre un exemple pour expliquer à Mme Coste de quoi on parle :   

Un concours en triplettes est organisé et le prix total alloué est de 150 € plus l’argent des mises. On compte 24 joueurs qui s’inscrivent sur la base de 3 € par joueur donc 72 €. La dotation est donc au final de 150+72=222 €. Cette somme va être partagée par les 4 équipes en demi-finales puis les 2 dans la partie finale. Par exemple le vainqueur 90 € (pour la triplette), le finaliste 60 €, et 72 € pour les deux triplettes demi-finalistes . Pour les gains personnels on arrive donc à 30 € chacun pour les 3 vainqueurs, 20 € chacun pour les finalistes et 12 euros pour les 6 demi-finalistes. Sur 24 inscrits, 12 joueurs ont gagné un prix : le gain n’est pas énorme mais on s’est amusé, on a passé du bon temps, on s’est détendu et c’est le but de ces concours. Si l’on rajoute que la pétanque réclame aussi un petit coup à boire entre amis, on comprendra qu’une bonne partie des primes gagnées est reversée pour le soutien de la vie commerciale du village....

Et la Patou mêle-tout voudrait des justificatifs des dépenses ! OK ! Ala fin de chaque concours, on donne une enveloppe de 12, 20 ou 30 € et on fait signer un reçu à chacun. Et au concours suivant, on recommence. Ou alors on demande un reçu global à la fin du mois d’août ! Allez, Loulou fais-moi un reçu de 64 euros ! Laurent, toi ça fait 88 ! Valentin, viens signer ! .... On va faire rire tout le département ! Innovation à Tourtour : une parisienne a eu une idée lumineuse !

Il faut simplement espérer que cette couillonnade en barres n’ait pas été suggérée par le mari, Mr Coste Thierry : si jamais il en est arrivé à de telles idées lobbyistes à la petite semaine, c’est que nous ne sommes pas encore sortis de sitôt de la crise.  

 

Un autre détail : si la boule tourtouraine préfère passer par le canal de la trésorerie de C’LaFesto c’est justement pour éviter ces sous-entendus bâtards émis par la Mairie sur la comptabilité et qui font ensuite les choux gras de Josette-Gaston et ceux qui les écoutent baver leurs misérables sornettes... Certains bénévoles veulent volontiers participer à la vie du village, aux animations estivales mais ils en ont parfois marre de ces mégères frustrées et de ces vieux beaux, donneurs de leçons et propagateurs de rumeurs dégueulasses... Et je me retiens ! ( j’en garde un peu en cas de besoin !).

Le président de l’association " la Boule Tourtouraine " est Bella depuis une quinzaine d’années et nous le félicitons pour son courage et sa patience. Cette année encore, il compte sur vous pour faire vivre cette belle tradition provençale qu’est le jeu de boules .

Vos commentaires

  • Le 22 mai 2009 à 13:02 En réponse à : pourquoi tant de haine

    il est clair que la parisienne ne vous plait pas mais pourquoi tant de haine envers ces lesage alors que vous desires le calme au village ,.

  • Le 22 mai 2009 à 14:52, par Gilbert Giraud En réponse à : Calme et haine...

    Encore un message anonyme ! Pas grave !

    " la parisienne ne vous plaît pas " : je n’ai jamais parlé à cette dame et je ne peux donc guère avoir de jugement sur elle en tant que personne . Je balance des vannes, j’ironise sur son attitude en tant que première adjointe et épouse d’un loobyiste reconverti en maquignon provençal : pour le moment, je ne pense pas avoir dépassé les limites. Mr le Maire m’a félicité (à Pâques) pour le contenu du site et je continue sur cette voie.

    " haine et calme " : effectivement, notre village réclame sérénité, loyauté, vérité, calme et solidarité. Je n’ai pas de haine envers les Lesage car ce sentiment m’est étranger. Par contre, je n’ai pas honte d’accuser ceux qui favorisent la division, la discorde, la rancune : dans l’article sur la Boule Tourtouraine, je souligne l’attitude de certains qui mettent en cause les organisateurs et en particulier moi-même. Que les Lesage émettent des critiques sur des sommes détournées, les combines dans les concours ne suppose pas que je doive me plier sans rien dire : ils prennent leurs responsabilités, tant mieux, et vous pourrez comprendre que je m’autorise à prendre les miennes. Dans le fond, pour la paix du village, il ne faudrait jamais dire ce que l’on pense, ce que l’on ressent et laisser faire le temps pour que certains continuent à poser leurs banderilles . Ne m’en veuillez pas mais ma capacité de compassion n’atteint pas la votre. Je n’ai pas de haine envers les Lesage mais je n’ai surtout pas de pardon à leur accorder. Et le calme au village, ça passera d’abord par la loyauté, l’honneur, la vérité et non pas par le silence ou la peau de cervelas devant les yeux... Cordialement, Monsieur ou Madame .

  • Le 22 mai 2009 à 16:08 En réponse à : madame svp et votre analyse ne m’a pas convaincu du tout je vous conseil de ne pas cite de noms

    madame svp et votre analyse ne m’a pas convaincu du tout je vous conseil de ne pas cite de noms

  • Le 22 mai 2009 à 19:27, par Gilbert Giraud En réponse à : Pas de nom...

    C’est promis, Madame, je ne citerai pas votre nom....Et pour cause !

Répondre à cet article

Mis à jour le vendredi 16 avril 2021