Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > L’Union > Le billet de bonne ou mauvaise humeur. > Le parasol noctambule....

Le parasol noctambule....

Le parasol noctambule... 

" Objets inanimés, avez-vous donc une âme ?" disait le poète....
On raconte qu’Alphonse de Lamartine  aurait eu cette révélation en promenant dans un joli petit village provençal durant l’été 1852 ....
En septembre 2009, en remontant la Rue Grande de Tourtour en compagnie de son égérie Monica,  au débouché de la Place des Ormeaux, un autre romantique entendit une plainte gémissante ...
_ " Venez à mon secours ! je souffre le martyre ! "
Les deux promeneurs du soir revenaient d’un repas bien arrosé (l’aïoli de la cousine) et les brumes du célèbre cru Château Camp-Fournier commençaient à altérer leurs capacités sensorielles ... Tellement qu’ils cherchaient d’où pouvaient venir les gloussements douloureux !
La toile blanche se tendit légèrement et la voix légèrement rocailleuse reprit :
_ " Aidez-moi  ! de grâce ! "
Le doute n’était plus possible, le parasol leur parlait et dans leur nuit trouble les deux tourtereaux lui répondirent :
_ " Que se passe-t-il ? Quel est l’objet de votre courroux ? Qui vous soumet à une telle épreuve ?".
_ " Ma vie est devenue un enfer ... Je suis là depuis des mois, je ne bouge plus, je suis paralysé involontaire et mon existence est une vraie tragédie..."
_ " Cher parasol, vous protégez pourtant les clients de la taverne des rayons du soleil, vous êtes un bienfaiteur de la terrasse ! ".
_ " Oui, mais je ne fais pas le bonheur de tous. Vous voyez bien que je gêne ma voisine du dessus : elle ne voit plus rien sur la place et parfois elle ne peut même pas fermer sa fenêtre... Elle râle souvent mais je la comprends : pourtant on me laisse là, sans jamais bouger... L’après-midi, il n’y a jamais de soleil à cet endroit, on pourrait parfois me replier, ça me dégourdirait les jambes ! Mais non, mes patrons sont têtus et ils ne m’écoutent pas plus que la dame du dessus... Ayez pitié de moi !"
_ " Nous pouvons vous aider, mais que voulez-vous ?"
_ " Bougez-moi, renversez-moi gentilment mais n’abimez pas mes copines les plantes ... Juste un peu, une fois : demain matin, la dame verra au moins la place en se levant... ".

Attendris par le parasol traumatisé et neurasthénique, solidaires de la voisine des taverniers, les deux amis se regardèrent juste deux secondes et comprirent que leur devoir devait être exécuté ...
_ " allez, viens un peu par là ! ".
Mr Brun, le sexagénaire lyonnais très peu protégé contre les attrapa le bout d’une baleine et pencha le parasol en évitant de casser les lauriers :
_ " Etes-vous bien comme ceci ?"
_ " Je suis aux anges ! Et la dame sera ravie, au moins pour quelques heures ... Je vous dois un grand merci ! "

Le couple se sépara avec l’intime conviction d’avoir accédé à la requête plaintive du parasol et sans aucun regret pour ce geste généreux et bien inoffensif.
Avant la rue du Lavoir, Gilbert se fit apostropher durement par un villageois qui n’avait pas tout entendu du dialogue et ne voyait donc que l’ acte malveillant d’un vandale aviné et jouant le rôle d’un vengeur sans masque et sans vergogne...

Le lendemain, le geste de compassion se transforma subitement en un outrage aux bonnes moeurs, une attaque familiale, un attentat, une sale rumeur, un délit de droit commun, une violence grave à l’outil de travail, un viol de l’intimité de la terrasse, une dégradation de l’espace privé, une atteinte à l’image d’un établissement réputé pour son exemplarité en matière d’honnèteté et de respect de toutes les valeurs civiques et morales....
Des fautes gravissimes qui méritent des sanctions exemplaires afin de perpétuer l’honneur des offensés : une plainte sera donc déposée mais cela réclame un délai d’attente car les tribunaux pénaux varois sont actuellement saturés par des affaires de chèques contrefaits et d’autres cas liés à des arrangements avec les textes en vigueur sur l’emploi de personnes handicapées et aussi l’emploi de salariés sur des contrats bâtards pour la période estivale...

Voilà, chère MissMiss,  la version du salopard, du voyou responsable de ce fait divers : vous pouvez évidemment en douter, mais ne doutez surtout pas d’une chose, je m’en tape le coquillard (et je reste dans un registre littéraire sobre qui ne reflète guère l’image la mieux adaptée).
Une précision : le brigand est allé directement donner sa version à Mme Giraud et à son neveu Thierry, en expliquant bien que cet épisode n’était pas à inscrire dans la liste des oeuvres d’anthologie mais que l’acte lui-même ne représentait guère plus qu’un égarement juvénile... S’il vient à certains (Mme Mérola - elle racontait qu’à cause de ce parasol j’avais pris la fuite...- et autres sages copines) de vouloir en faire un pataquès diabolique fomenté par des forces obscures, qu’elles se régalent....

Et s’il vous vient MissMiss encore une autre idée d’article, ne vous en privez pas : vos messages anonymes sont les bienvenus, mais ne croyez pas qu’il sera toujours possible de ne jamais être découvert (l’histoire d’un parasol devrait vous aider à y méditer)...

Un détail :
Ceux qui seraient intéressés par un parasol qui possède une âme et un langage (pour des gens qui n’ont pas honte de tendre l’oreille), peuvent trouver ci-dessous les références de ce meuble si vivant ....

 

Alu-Top est un parasol à pied central de grand taille. Il allie une efficace protection contre le soleil et une ligne élégante et discrète.
Ses proportions en font un parasol idéal pour grands balcons, terrasses et jardins, au dessus d’une table, de bains de soleil ou à proximité d’une piscine.
(l’idéal étant sur une place de village, près d’une fontaine...).
Sobre et sans fioritures sa ligne s’adapte aussi bien sur une terrasse contemporaine que dans un jardin classique.
Variété des tailles, coloris de toile proposés et maniabilité en font un excellent produit contract pour équiper des terrasses de restaurants ou de cafés et des bords de piscine d’hôtels.
Aux gadgets inutiles Glatz, son fabricant, préfère un mécanisme simple et des matériaux de qualité.
(des tests ont été effectués à Tourtour et les résultats ont été remarquables : aucun coup visible, aucune altération constatée malgré passage d’un huissier..).
Sa structure est réalisée en aluminium peint par poudrage en gris graphite.
Les performances des toiles proposées font du parasol Alu-Top votre allié pour apprécier le soleil dans les meilleures conditions.

Alu-Top bénéficie des fonctionnalités suivantes :
- Ouverture facilitée grâce à un système contrarotatif ; il suffit de pousser le bouton d’ouverture vers le bas pour que le parasol s’ouvre avec un apport minimal de force.
(la manipulation s’effectue avec peu d’efforts, même un vieux peut y arriver)
- Embouts des baleines flexible pour une tension immédiate de la toile.

Alu-Top est proposé dans : 
3 qualités de toile :
- polyester 220g/m² (catégorie 2 - nous consulter),
- polyester 250g/m² (catégorie 4),
- acrylique 300g/m² (catégorie 5).
(celui choisi par l’estaminet des Oliviers Farigoulés)

En option :
- base carrée avec cadre et tube en acier laqué gris graphite et 8 dalles amovibles en béton brut - 120 kg
- housse de protection
-
Prévention des risques occasionnés par des vandales grâce à une assistance volumétrique en liaison directe avec la gendarmerie de Salernes .

 

 

 

 

 

Vos commentaires

  • Le 6 octobre 2009 à 12:32, par Lavande En réponse à : Le parasol noctambule

    Ayant de la famille à Tourtour, j’ai donc pris connaissance de votre "site". Je vais vous donner mon avis personnel :
    . je trouve qu’il peut être utile pour dénoncer certaines pratiques propres à Tourtour (RMI + travail au black, stationnement abusif par des voitures qui sont déplacées manuellement le matin et l’après-midi devant les HLM, etc...), mais quand il s’agit de nommer des personnes âgées, je ne suis pas d’accord. Je sais que certaines personnes parlent, comme on dit, à tort et à travers, mais elles le font souvent sans réfléchir et parfois, parler librement, pour elles, est une revanche sur la vie. Ces personnes là, qui semblent solides, ont aussi un coeur sensible mais qu’elles ne montrent pas.
    . Ma conclusion, prenez vous en à la municipalité si vous ne l’aimez pas, mais respectez les personnes âgées.

  • Le 6 octobre 2009 à 14:29, par Gilbert Giraud En réponse à : Chère lavande...

    Chère lavande, à la fin de votre message, j’ai failli me mettre au garde-à-vous...J’ai un très léger avantage sur vous, le souci de la précision : quand je cite des "personnes âgées" c’est qu’elles sont impliquées dans une anecdote et que par souci de vérité je donne les coordonnées précises. Libre à elles de contester, de nier mais pour l’instant aucune personne mise en cause nommément ne l’a encore fait (et pour cause). Donc, je n’ai aucun scrupule, aucune honte à pratiquer la polémique sur des individus mâles ou femelles qui prendraient "une revanche sur leur vie" en se permettant la circulation d’ignominies au mépris de la vérité et du respect élémentaire. Si vous attendez que je fasse preuve de compassion pour elles et pour eux, montez l’Annapurna vous aurez plus de réussite... Les autres personnes âgées qui se comportent citoyennement ont droit à mon respect total et indéfectible. Autre chose : merci de me donner quelques exemples de sujets pour des articles mais pour l’instant je vous avoue que le stationnement des Ribas doit pouvoir facilement être réglé avec Mr Piatte sans que je sois forcé d’y mettre mon grain de sel sur le site. Pour le travail au black et le versement du Rmi je compte sur vous pour me donner des détails ! Dernier détail : vous insinuez que "je n’aime pas la mairie" : je soulève des questions, je fais des propositions, j’émets des réserves et je ne me place pas dans une attitude béate, je relate des faits (toujours pas démentis)sans y joindre une part affective. Là non plus je n’ai aucune honte de placer certaines banderilles aux représentants du suffrage universel : la démocratie locale et participative sont des notions importantes de la vie quotidienne et tant mieux si des espaces d’information et de communication existent (surtout depuis l’enterrement du Troumpetoun). Cordialement.

  • Le 7 octobre 2009 à 16:39 En réponse à : ...

    "Libre à elles de contester, de nier mais pour l’instant aucune personne mise en cause nommément ne l’a encore fait (et pour cause)." il faudrait avant tous qu’elles puissent avoir accès à votre site. Elles sont peut etre trop agées pour se mettre aux nouvelles technologies et pouvoir avoir un droit de réponses. Alors Monsieur Giraud continuez librement à leur tirer dessus avec vos belles phrases.

  • Le 7 octobre 2009 à 18:56, par Gilbert Giraud En réponse à : Phrases...

    Vos phrases ne sont pas mal non plus... Par contre, elles manquent encore une fois de précisions qui seraient bien utiles à la compréhension de votre analyse et à la validation de vos affirmations . Par exemple quelles sont les personnes âgées (ou trop âgées) qui ont été mises en cause ? et pour quelles raisons ? dans quels articles ? Je me souviens avoir parlé d’un couple qui s’est permis de me salir sans scrupule et j’ai d’ailleurs affirmé dans la réponse que je me retenais dans les détails historiques à fournir sur leurs propres pratiques : si jamais elles se plaignent trop, essayez de les rassurer, ça aurait pu faire plus mal...Alors, un peu de retenue et de pudeur ! L’autre allusion concerne la grand-mère d’Arnaud qui a fait largement circuler un bruit (et ça va plus vite qu’un article de site) et que je relatais simplement comme preuve dans un article : je ne lui ai pas manqué de respect, j’ai relaté le fait et je ne lui ai pas déclaré la guerre car je sais bien que rien n’était grave et qu’elle ne me visait pas directement mais voulait simplement dire qu’un simple parasol avait provoqué des conséquences sans rapport avec la cause. Autrement, je ne vois pas en quoi j’ai "tiré" sur d’autres personnes âgées : donnez vos exemples et je répondrai. C’est un peu facile (toujours anonymement) de me faire passer pour un psychopate amateur de viande faisandée sans que l’on sache bien de quoi vous parlez. Pour les nouvelles technologies, ne vous inquiétez pas pour certains, ils bénéficient de l’aide d’âmes très charitables qui les informent (en cas de besoin) : et pour le droit de réponse, ne vous gênez pas pour les aider. Notre site n’est pas là pour des ragots, des ressentis, des rumeurs, des on m’a dit que... mais pour essayer de communiquer entre habitants sur les sujets qui touchent au village, c’est tout. Evidemment, si certains (comme vous) tiennent à se situer sur le plan personnel (et à balancer des vannes sur les rédacteurs du site) il ne faut pas qu’ils espèrent notre silence en réponse. Au fait, c’est quand même pas mal que l’on vous publie, non ? Nous pourrions mettre votre message en orbite et nous n’aurions pas à nous justifier : on est vraiment des tordus...

  • Le 15 octobre 2009 à 11:17, par Jasmine Lara En réponse à : Parasols diurnes, noctambules et domaine public.

    Je réponds au titre du parasol noctambule (ce qui signifie, il me semble, "qui déambule la nuit") pour donner un avis : ces parasols qui polluent gravement notre place de village n’ont de justification ni la nuit (sauf si on entend se protéger de la clarté de la lune et celle des étoiles mais ce serait bête d’aller, pour celà, se réfugier sous ces parasols là alors que Tourtour regorge de lieux bien sombres et extrêmement accueillants aux amoureux et aux honteux), bref disais je, ces parasols -énorme verrue sur le site soi-disant protégé de notre village- n’ont de raison d’être là ni le jour ni la nuit. En effet : comment se fait il qu’un établissement, quel qu’il soit, puisse occuper avec sa "terrasse" une aussi grande surface de la place ? Combien celà rapporte -t-il à la mairie ? la mairie a-t-elle le droit de céder à la location tant du domaine public ??? Sans compter que, pour sa restauration la Farigoulette a déjà un jardin par derrière... et pour son café bar une large place devant son entrée, et que ces installations calamiteuses gênent la circulation des piétons et des voitures.

    Et ce matin, surprise ! 2 seulement de ces envahissants parasols sont ouverts... pourquoi ? certes pas pour parer au soleil que, par ce froid, on recherche plutôt. Pour signifier aux promeneurs de parasols noctambules qu’on les emm..., les conchie et les compisse ??? Voilà que serait davantage le genre de la maison.

  • Le 15 octobre 2009 à 17:09, par Gilbert Giraud En réponse à : Terrasse ...

    Un avis bien tranché mais qui est partagé par beaucoup de tourtourains . Les accords passés avec la mairie mériteraient d’être revus et sans doute corrigés mais il semble que ce sujet soit tabou...

  • Le 18 novembre 2009 à 12:40 En réponse à : et les autres

    il semblerai que dans ce village seule La Farigoulette ait des parasols. Les autres ne polluent donc eux pas la place. A l’ombre de gros platanes nullent besoin de parasols me semble t il ??
    Une interdiction pur et simple pour chaque établissement serait mieux venu au lieu de toujours critiquer les memes.

  • Le 18 novembre 2009 à 18:09, par Gilbert Giraud En réponse à : Parasol la si do....

    Vous vous adressez à un lecteur sur le forum de cet article. Son appréciation était légèrement excessive et vous restez dans le même registre. Bonne soirée .

  • Le 19 novembre 2009 à 10:14 En réponse à : bonjour lfa

    BONJOUR,trés bon site bonne continuation lfa

  • Le 19 novembre 2009 à 11:03, par Gilbert Giraud En réponse à : Dommage...

    L’anonymat n’est pas souvent bien vu sur notre site ... Certaines fois, malgré tout, on peut lui accorder quelques circonstances atténuantes ... Vous pouvez vous rassurer, nous continuerons : pour le village (PLV). A bientôt, sait-on jamais !

Répondre à cet article

Stats | 1 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

Mis à jour le dimanche 23 septembre 2018