Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 01 . Vie municipale (politique, sociale, territoriale) > 27 . L’élection municipale de 2014 à Tourtour. (+ Elections européennes de (...) > Les listes candidates à Tourtour .et la campagne électorale . > La liste d’opposition conduite par Nicolas Milosevic . > Présentation de la liste d’opposition . > Présentation de la liste, historique du projet . > Tourtour, élection municipale 2014 , candidature de Nicolas Milosevic, (...)

Tourtour, élection municipale 2014 , candidature de Nicolas Milosevic, commentaires et réactions .

 Tourtour, élection municipale 2014 ,  

  candidature de Nicolas Milosevic, 

  commentaires et réactions . 

Cela fait un tantinet plaisir de voir que certains citoyens ont compris que le site « Tourtour, notre village » n’était  quand même pas le refuge d’un terroriste politico-anarcho-parano-coco-mytho-psychopathe mais qu’il pouvait aussi être un espace de discussion, de débat et de partage d’idées ou d’informations. Mr Milosevic est un homme sérieux qui a fait la preuve de compétences professionnelles dans des hautes fonctions liées à l’exercice du fonctionnement de l’Etat et il est donc salutaire de s’apercevoir qu’il a pris le choix de proposer au site « Tourtour, notre village » le texte de sa candidature officielle à la mairie de Tourtour , en réponse à un article qui le plaçait en candidat probable .
Qu’il me soit pardonné de
le remercier de cette démarche !...

Commentaires du site "Tourtour, notre village " :

Les phrases "en bleu" sont tirées du texte de Nicolas Milosevic, et en noir les commentaires du site .

** " ... et votre style y serait sans doute adouci si nous étions vraiment informés de la vie de la cité"...

Effectivement, le style serait plus « adouci » (et la polémique serait sans doute parfois  moins appuyée) sur le site « Tourtour, notre village » si l’attitude des élus tourtourains (et du maire en priorité) n’était pas aussi autiste et irrespectueuse. Comment peut-on décemment s’étonner à Tourtour qu’un citoyen puisse se répandre en commentaires acerbes (et souvent exagérés !) sur un site internet local quand - dans le même temps - une équipe municipale prend ses administrés pour des billes depuis presque six années ??... Comment s’étonner à Tourtour que l’on puisse demander sur un site local des informations, des éclaircissements, des explications… autrement dit, la moindre des choses que peut demander logiquement un contribuable à ceux qu’il a contribués à placer aux fonctions électives qu’ils occupent au sein de la municipalité ??...Comment peut-on refuser aussi  le droit à une expression libre à un administré (même s’il écrit avec virulence sur internet !) alors que les élus ont cadenassé à double tour les rouages de la communication locale, en supprimant le bulletin municipal très apprécié par les habitants pour le remplacer par une brochure (très portée sur le cirage et la pommade) qui ne paraît que tous les trente-six du mois …
Bien sûr, le discours tourtourainement correct consiste pour certains à affirmer que le site « Tourtour, notre village » est le responsable du climat qui règne sur le village et que les articles ne sont écrits que pour « semer la zizanie et foutre la panique » (pour employer des termes plus « adoucis » !) : Bèh voyons !!...Il est évident que si l’on ne dit rien, si l’on cache ce que l’on pense, si l’on se bouche les oreilles en fermant les yeux et la bouche…alors là, tout ira bien mieux !... En tout cas, ça ira sûrement  mieux pour les élus, surtout ceux qui ne veulent pas entendre ce qui peut leur être dit puisqu’ils se considèrent investis d’une haute mission divine comme les seigneurs du château et que les pauvres humains sur terre n’ont qu’à regarder passer les trains, comme les vaches dans les prés !...
Eh bien non !..., le site « Tourtour, notre village » ne pourra toujours pas ignorer de sitôt les notions essentielles d’expression libre et les valeurs nécessaires du contre-pouvoir !.
.. Que l’équipe municipale change d’attitude envers les habitants et la tonalité des articles sera changée, elle aussi !...Chiche !!...

 

** " ... il me semble logique et plus efficace sur chaque projet important d’en présenter les motivations et les coûts pour susciter les réactions, recueillir les avis des uns et des autres et ainsi, par cette synergie du bon sens, des compétences et des talents, améliorer les projets de réalisation."

Il semble bien clair que le candidat Nicolas Milosevic ne goûte guère les promesses non tenues par l’équipe municipale : il s’offusque surtout que rien ne soit jamais expliqué aux habitants, et cette remarque atteint de nombreux exemples (caserne, lotissement, résidence retraite, bergerie..). Si l’on prend le cas de la résidence des personnes âgées ou de la nouvelle caserne (deux des projets qui avaient été annoncés comme prioritaires), aucune explication sur le rejet de ces deux objectifs . Cette attitude de mutisme maladivement exacerbé de l’équipe municipale est un reproche que Mr Milosevic souligne plusieurs fois et il est vraiment clair que cette démarche de l’équipe Jugy est difficile, pour le tourtourain moyen, à comprendre et à justifier.
Cela conduit donc le candidat que l’on peut déjà qualifier d’opposition (à la liste du sortant) à se placer en situation d’établir des objectifs, des projets (en un mot, un programme) en liaison avec les besoins des habitants mais surtout, en relation avec les moyens disponibles . Dans sa déclaration de candidature, le candidat Milosevic se positionne en faveur de réunions de concertation avec des personnes intéressées et impliquées
pour une nouvelle démarche de gestion de la commune et une nouvelle façon de considérer les administrés face aux élus municipaux . Autrement dit, le candidat Milosevic se positionne d’emblée pour une posture différente de l’élu face aux citoyens et se déclare donc favorable à une attitude directement ciblée sur l’écoute de l’habitant, la concertation et la négociation à tous les étages et dans tous les domaines (ce qui est un virage total face à la démarche solitaire de l’équipe municipale qui considère que, puisqu’elle est élue, tout dépend d’elle et que les habitants n’ont plus rien à dire !)…

**  "...Recherchons ensemble à élever le débat, en partageant nos analyses et idées.... je suis disponible pour rencontrer les uns et les autres et confronter nos points de vue sur les différents sujets pour l’avenir de Tourtour..."

Le candidat Milosevic lance un appel pour la constitution d’une liste en demandant que les tourtourains se posent les questions prioritaires et définissent les objectifs principaux d’une plate-forme électorale pour l’élection municipale de mars 2014 : Nicolas Milosevic doit évidemment connaître déjà quelques noms qui figureront sur sa liste mais il tend la main à celles et ceux (n’oublions surtout pas la parité) qui vont souhaiter s’impliquer dans la vie communale et s’investir dans une fonction élective . Donc, pour recueillir leur adhésion, il donne ses coordonnées téléphoniques et son adresse mail : dans un deuxième temps, des réunions publiques seront organisées pour que les habitants puissent venir dialoguer avec le candidat et les colistiers en abordant les sujets qui engageront les élus pour le prochain mandat (urbanisme, éducation et enfance, culture, tourisme, patrimoine, économie..).

** " Quelques lots sur mon nom de famille, très répandu en ex-Yougoslavie "...

Nicolas Milosevic nous parle de son patronyme (très commun en Serbie) qui est historiquement connu comme celui d’un dirigeant serbe condamné pour des crimes contre l’humanité lors des massacres survenus en ex-Yougoslavie dans les années 90 : il nous précise que ce nom de famille lui vient de son père qui se prénomme Ljubimko (d’ailleurs inscrit sur sa tombe à Tourtour ; un détail, "ljubim" veut dire "aimer" en serbe !). Son père a travaillé pour l’Armée Française en étant un ingénieur réputé dans le domaine des radars et de la protection aérienne de notre territoire. Nicolas assume donc son nom Milosevic avec fierté et honneur sans que cela ne puisse le gêner en aucune façon (et cela se comprend aisément).
Parmi les rumeurs et racontars qui circulent à Tourtour, un bruit fait état depuis quelques semaines de la constitution d’une liste ancrée sur l’échiquier politique vers les positions de la mouvance « bleu Marine », liste qui serait alors conduite par un habitant du lotissement de Saint-Pierre, Guy Bousquet qui – lui - est le fils de René Bousquet, historiquement connu pour des crimes contre l’humanité, responsable de la déportation de milliers de juifs durant la seconde guerre mondiale (mais pourtant également lié à François Mitterrand par d’étranges relations que l’Histoire n’a pas encore réussi à totalement élucider) : dans le cas d’une éventuelle candidature de Mr Guy Bousquet à la municipale tourtouraine, il serait difficile à ce candidat d’assumer tranquillement sa filiation devant les électeurs . Cela étant, Guy Bousquet anime un site internet à la mémoire (et en l’honneur) de son père et de ses actions,  mais oserait-t-il se déclarer aussi sereinement face aux suffrages des citoyens ?...Il est permis d’en douter fortement et il n’est pas interdit, non plus, de se réjouir d’avance qu’il ne soit pas tenté de partir à la chasse aux voix …(même si la démocratie, la liberté, la laïcité ne l’en empêchent pas du tout …mais, la décence un peu !...quand même !!...). La troisième liste est donc  aussi peu crédible que l’arrêt prochain des taxes par le gouvernement actuel et quasiment aussi  peu probable que la représentation d’une Pastorale un 15 août …

** " ...diplôme Sciences Po Paris -section Service public-, maîtrise de droit public, licence d’histoire)...

Mr Milosevic parle de ses fonctions professionnelles dans plusieurs secteurs stratégiques de la haute administration de la République et, en particulier,  de son appartenance au cabinet du Maire de Paris, Bertrand Delanoë : il précise également qu’il n’est pas adhérent du Parti Socialiste mais qu’il ne renie pas ses sympathies aux idées qui se réclament des valeurs sociales, humanistes et laïques. Il argumente ainsi sur le fait qu’une liste locale pour un village de presque 600 âmes peut logiquement être constituée avec des personnalités venant d’horizons divers mais qui se retrouvent unis sur une plate-forme commune, une démarche concertée, des objectifs partagés et des projets municipaux en cohérence avec les valeurs définies . La liste de Nicolas Milosevic est alors ouverte à toutes celles et tous ceux qui se sentiront impliqués pour définir ensemble les grandes lignes du devenir communal et se sentiront ensuite suffisamment impliqués pour participer à la gestion des affaires municipales durant le prochain mandat.

** Premières impressions ...

Les élections municipales doivent avoir lieu – sauf nouveau changement – le 23 et le 30 mars 2014, ce qui correspond à pratiquement six mois : autrement dit, il est grand temps de se préoccuper de toutes les conditions qui vont précéder ces élections car le temps passe très vite, très vite … Il n’est guère possible de repousser les échéances en laissant du temps au temps mais il est surtout nécessaire de prendre la mesure du calendrier électoral pour que les candidats se positionnent et alimentent ainsi le débat démocratique : évidemment, si les deux listes se contentent de briguer les suffrages sans offrir un vrai espace de discussion, sans permettre un débat de fond alors là, le scrutin sera creux, inodore et sans crédibilité …(alors que notre commune mérite d’évoluer dans le sens de la démocratie locale).
Manifestement, le candidat Nicolas Milosevic veut entamer sa campagne sur le thème de la concertation, de l’écoute, du dialogue en favorisant la discussion et le débat : cette démarche sera-t-elle enclenchée également par le maire sortant ? (espérons-le et souhaitons-le ardemment )…
On peut facilement imaginer que dans les toutes prochaines semaines, une réunion soit proposée aux habitants pour que le candidat dit « d’opposition » puisse présenter quelques uns de ses soutiens effectifs et quelques unes des pistes de son projet pour la commune : au cours de ces débats citoyens, de nouvelles idées pourront alors émerger et de nouveaux colistiers pourront ainsi se déclarer et s’engager dans la campagne électorale, favorisant ainsi la démocratie participative qui est une valeur quelque peu en sommeil depuis quelques années au village .

** Réactions ...

L’annonce de la candidature d’une seconde liste pour la municipale de Tourtour ne date que de mercredi dernier, donc de trois jours : malgré tout, des réactions se font déjà entendre sur les murets, sur les terrasses, dans les chaumières et au détour des ruelles.
La phrase la plus employée peut se résumer par : " ça, on le savait déjà depuis longtemps, c’était sûr qu’il allait se présenter !"... : effectivement, le bruit courait et la rumeur avait fait son chemin, mais rien ne pouvait en assurer le bien-fondé et la certitude . (la rumeur de la vente de la Farigoulette circule depuis dix ans et pour l’instant, les douzes repreneurs supposés ne sont pas restés longtemps sur les rangs ! Donc, bien sûr, rumeur n’est pas toujours synonyme de réalité ).
La seconde réaction la plus fréquente est la satisfaction d’avoir une deuxième liste pour l’élection municipale : ce ressenti est logique et démontre que les tourtourains veulent aussi avoir droit à un débat contradictoire sur l’avenir de leur commune .

La troisième remarque des habitants (ceux qui en parlent déjà) concerne logiquement la constitution de la liste : avec qui est le candidat Milosevic, qui sont ses soutiens, qui seront ses adjoints ,...? Pour l’instant, les réponses ne sont pas encore là mais l’annonce fait état de rencontres avec les tourtourains : on en saura alors sans doute un peu plus ...

La campagne électorale commence seulement mais les choses vont bouger ... de plus en plus vite...au fil des semaines . Restons bien attentifs !

Vos commentaires

Répondre à cet article

Mis à jour le jeudi 23 mai 2019