Aller au contenu Aller au menu Aller à la recherche

Logo du site

Accueil > Vie du village > 12 . La Caserne des Pompiers. > La Caserne des Pompiers.

La Caserne des Pompiers.

 La Caserne des Pompiers. 

La caserne des pompiers se trouve juste derrière l’école, sur la colline de l’église Saint-Denis. Les installations sont fonctionnelles et le matériel en quantité raisonnable pour les interventions prévues.

Actuellement, c’est Louis Dauphin qui est chef de Centre mais le site de secours tourtourain va devenir "Corps" et non plus un centre. Le prochain chef de corps est, pour l’instant, une fonction qui sera attribuée à David, ce qui permet d’assurer la succession de Loulou dans les meilleures conditions.

A noter que 2 conseillers municipaux assurent les fonctions de pompiers volontaires (Olivier et Henri) et qu’ils se battent là aussi avec foi sous la devise "vaincre ou périr".

   

Tourtour a connu en 1982, un épisode tragique dans la vie de la commune : un gigantesque incendie s’est déclaré vers Aups, s’est dirigé vers notre village et a dévasté environ 4 000 hectares de forêts. Le feu est arrivé aux portes du village et les habitants ont été évacués et rapatriés dans l’église Saint-Denis. Ces moments intenses de peur et d’angoisse ont laissé de nombreuses séquelles dans l’inconscient collectif des tourtourains et la moindre sonnerie de sirène provoque des symptômes rapides d’anxiété.

    

L’été, la population du village est multipliée par trois ou quatre suivant les périodes : cela implique bien sûr, des contraintes supplémentaires en terme de sécurité et de secours qui réclament des moyens humains nombreux et qualifiés. En juillet et août, des pompiers volontaires sont affectés à la caserne de Tourtour pour la prévention des incendies et en particulier la surveillance des différentes zones boisées 
(patrouilles avec motos ou
véhicules légers)    

Essayons de connaître un peu plus ce sacerdoce qui habite nos militants sauveteurs :

Un pompier est une personne entraînée à combattre le feu, les inondations, et offrir une gamme de secours de diverses natures. La mission et le statut des pompiers varient d’un pays à l’autre, mais regroupent en général : 

  • la mise en sécurité et le sauvetage en cas d’accident ou de catastrophe naturelle ;
  • les prompts secours d’urgence (participation à l’aide médicale urgente) ;

  • soit d’une manière générale, la protection des personnes, des biens, des moyens de production économique et de l’environnement (lutte contre les incendies, sauvetage, secourisme, lutte contre la pollution). Les sapeurs-pompiers sont ainsi l’un des pivots de la sécurité civile.

    L’expression « soldat du feu » consacre le rôle de lutte contre les incendies ; on la trouve dans les mots fireman (anglais), firefighter (anglais des États-Unis) et Feuerwehr (allemand). La part de la lutte contre l’incendie dans les activités des pompiers modernes est en régression, en raison de l’amélioration des normes de construction, des règlements de sécurité, de la sensibilisation des populations et de la diversification des missions, pour ne plus représenter en France qu’environ 10% des interventions.

       

    Aujourd’hui, le combat contre le feu demeure un mélange de volontaires et professionnels. Typiquement, les services du feu se trouvant dans des secteurs ruraux se composent essentiellement de volontaires tandis que les pompiers à temps plein dominent dans les villes et les secteurs urbains, bien qu’il y ait parfois des exceptions locales.

    Les professionnels sont de garde pendant 24 heures dans une caserne et partent sur intervention dès qu’ils en reçoivent l’ordre. Ils ont un salaire fixe mensuel. Les volontaires eux sont rémunérés en fonction de leur grade et aux nombres d’intervention et de manœuvres. Appelés par la sirène ou par un appel sélectif plus communément appelé bip, ils se rendent à la caserne par leurs propres moyens puis partent en intervention depuis la caserne.

         

    Les professionnels sont souvent des fonctionnaires, employés par l’État ou les collectivités territoriales (municipalités, départements, régions...). Certaines entreprises possèdent également des personnels de lutte contre l’incendie, notamment pour les activités à risque (usines chimiques, installations nucléaires).
    _______________________________________________________________

    Dans un prochain article, nous vous présenterons les différents types d’interventions effectuées sur le village (et autour) puis les diverses responsabilités assumées par les pompiers tourtourains. Une partie sera également consacrée au matériel (camions, voitures, motos, pompes...) mais aussi aux locaux en prévision de la future caserne qui sera bientôt construite (sans doute sur le parking face à la caserne actuelle).

    Vos commentaires

    • Le 4 mars 2009 à 19:22 En réponse à : Les pompiers à Tourtour

      Mon fils ,Nicolas Goure, capitaine des pompiers à Draguignan , a commencé à Tourtour comme pompier volontaire sous la conduite de Louis Dauphin. Il conserve un très bon souvenir de Tourtour et je crois que la réciproque est vrai. Il y a à peu près 20 ans de cela...

    • Le 4 mars 2009 à 20:11, par Gilbert Giraud En réponse à : Loulou...

      Bonsoir Rosette, Loulou effectue ses dernières semaines comme chef de corps après une belle carrière de sapeur-pompier à Tourtour. Il a beaucoup sauvé et il n’a pas péri . Bonne soirée.

    • Le 10 avril 2009 à 17:01, par luc En réponse à : info

      penses aprendre en compte les nouvelles strutures dans lesquelles les sapeurs pompiers vont devoir evolues avec les avantages et incovenients

    • Le 17 avril 2009 à 22:27, par Gilbert Giraud En réponse à : Frérot ..

      C’est promis petit frère, tu m’expliqueras tout ça entre les grives et la bécasse ... Bisous .

    • Le 5 décembre 2009 à 14:01 En réponse à : Les pompiers, des hommes indispensables

      Mon fils Nicolas GOURE a été volontaire à Tourtour lorsqu’il avait 18 et 19 ans , l’été pendant les vacances, (il en a 38) et connaît bien Tourtour et certains de ses habitants. Nous sommes parents éloignés de Louis Dauphin (je suis une fille Dauphin). Mon fils est actuellement capitaine des pompiers au centre de Draguignan et ira à votre sainte Barbe à Tourtour demain 6 décembre, je crois.

    • Le 24 avril 2010 à 13:45, par Guillaume En réponse à : Un chouette petit corps

      Bonjour à tous,

      J’ai été volontaire à Tourtour entre 1992 et 2000, et j’en garde d’excellents souvenirs.
      A l’époque, c’était un peu plus "artisanal" qu’aujourd’hui à ce que j’ai pu voir.
      On bossait "entre potes" et cela faisait de nous des gens efficaces et durs à fatiguer :)

      Je note que Loulou va raccrocher les Rangers... ça annonce des coups à boire :)

      PS : Si Nico (Goure) passe par là :
      Meilleurs souvenirs, en effet... Je n’ai fait qu’une saison avec lui, en tant que patrouilleur. Et on s’était bien marrés.

    • Le 15 septembre 2010 à 21:21 En réponse à : Le feu de Tourtour

      Lorsque le feu de Tourtour s’est déclaré, ma maison d’Ampus n’était pas encore construite. Toute la famille campait dans une caravane située dans les abords du jardin, à la sortie du village, sur la route de Tourtour. Evidemment on a été au courant de l’incendie. Les cendres tombaient sur notre caravane et nous étions à 7km environ !!!Je m’en souviens très bien et les enfants aussi

    Répondre à cet article

    Stats | 10 visiteurs en ce moment | SPIP 3.1.3 [23214] | Squelette BeeSpip v.3.1.0

    Mis à jour le vendredi 21 septembre 2018